Les mots de Roger Federer: "Je dois améliorer mes mouvements sur terre battue"


by   |  LECTURES 2031
Les mots de Roger Federer: "Je dois améliorer mes mouvements sur terre battue"

Participant à sa quatrième épreuve Masters 1000, un joueur de 18 ans, Roger Federer, a perdu lors de la première manche des Masters de Monte Carlo le 17 avril 2000 contre Jiri Novak. Le Tchèque a dominé le jeune 6-1, 2-6, 7-5 dans des conditions difficiles causées par la pluie, les deux joueurs ayant du mal à trouver le meilleur tennis.

En février, Roger était finaliste à Marseille et quart de finaliste à Londres sur des surfaces intérieures rapides, les maîtrisant mais cherchant toujours son meilleur jeu sur terre battue, perdant lors du premier tour à Monte-Carlo pour la deuxième année consécutive.

Incapable de trouver la zone dans le set d'ouverture, Federer a fait trop de fautes directes avant de changer de raquette dans la seconde qui lui a donné plus d'équilibre, restant en contact jusqu'à la fin des phases avant que Novak ne prévale avec un break tardif après une heure et 46 minutes, laissant Roger avec une seule victoire en Masters 1000.

"Après Miami, je suis allé à Houston, jouer un match d’exhibition sur terre battue et m'entraîner pendant une semaine et demie. Puis je suis retourné en Europe, m'entraîner à Nice avec la jeune équipe Suisse du camp avant de me rendre à Monte-Carlo.

Les conditions étaient dures mais il faut les accepter sur terre battue. Cela a été difficile pour moi et je n'ai pas eu beaucoup d'occasions de jouer mon jeu habituel. Je n'ai absolument aucune idée des frappes que j'ai ratées; c'est sur la patience que je dois travailler pour jouer sur terre battue.

Je suis moi-même parfois surpris de mes fautes; Parfois, je frappe deux fautes directes et une rangée sur des tirs faciles, ce qui n'est pas courant dans mon jeu. Cette année, je joue plus d'épreuves sur terre battue que lors de la précédente alors que je n'en ai inscrit que trois.

Je sais que je peux bien jouer sur terre battue mais je dois améliorer la partie physique de mon jeu et bouger mieux. L'interruption a fonctionné un peu en ma faveur, me donnant le temps de réfléchir à ce que j'ai fait de mal jusque-là.

J'ai envoyé deux raquettes pour être cordé avec un kilo supplémentaire et j'ai commencé à mieux frapper après cela, me sentant plus à l'aise sur le terrain.

Je perds souvent des matchs serrés dans le set décisif mais les améliorations viendront avec la confiance et plus de tournois seront joués. Après Monte-Carlo, je jouerai à Barcelone, Rome, Hambourg, Sant-Polten et Roland Garros. "