Le jour où Roger Federer a démantèlé Denis Istomin en moins d'une heure



by   |  LECTURES 4624

Le jour où Roger Federer a démantèlé Denis Istomin en moins d'une heure

Après 11 saisons consécutives dans le top-5 en fin d'année, Roger Federer n'a pas pu suivre le rythme de ses rivaux devant lui en 2013. Il a subi 17 défaites et n’a remporté qu’un titre ATP pour la première fois depuis 2001.

En 2012, le Suisse a remporté six titres ATP, mais ce n'était pas le cas un an plus tard, remportant un seul titre à Halle et réalisant 13 victoires majeures, ce qui n'est pas suffisant pour atteindre la liste d'une finale.

Après un marathon de quatre heures, Roger a perdu l'affrontement en demi-finale à l'Open d'Australie contre Andy Murray, suivi d'une défaite difficile en quart de finale à Rotterdam contre Julien Benneteau et une autre contre Tomas Berdych à Dubaï.

Espérant une meilleure descente à Indian Wells, Roger a ouvert l'action avec une victoire à 6-2, 6-3 sur Denis Istomin en 58 minutes, battant l'Ouzbékistan pour la quatrième fois en autant de rencontres.

Avec des services et des frappes en fond de court foudroyants, Roger a décroché 31 points gagnants et 15 fautes directes, perdant quatre points derrière la première frappe pour l'une de ses meilleures performances au service de sa carrière, sans point de break et en maintenant la pression de l'autre côté du filet.

Ne faisant pas trop de fautes mais restant discret également, Istomin a cédé près de la moitié des points dans ses matchs, subissant quatre breaks sur sept occasions offertes à Federer pour terminer sa course au deuxième tour.

L'Ouzbékistan a pulvérisé une erreur de coup droit lors du premier match pour être breaké, le Suisse obtenant un autre break à 3-1 grâce à un coup droit gagnant et clôturant le set à 5-2 après un drop gagnant parfait.

Super agressif, Federer a décroché un autre break à 1-1 dans le deuxième set avec une attaque bien construite et un coup droit gagnant, un bon service et a clôturer le match avec un break à 5-3 en moins d’une heure.