Roger Federer favorable au retour à 16 têtes de série en Grand Chelem

Le Suisse considère que la réintroduction du système abandonné après 2001 rendrait les matchs "plus fascinants"

by Niccolo Inches
SHARE
Roger Federer favorable au retour à 16 têtes de série en Grand Chelem

Pendant ces jours, les quatre tournois du Grand Chelem envisagent revenir au système des 16 têtes de série au lieu de celui à 32 employé à l'heure actuelle. L'Open d'Australie a quant à lui annoncé ce retour en arrière en vue de l'édition 2019 de l'événement.

Jusqu’en 2001 le tableau des étapes major du circuit professionnel se composait effectivement de 16 joueurs favoris, un format bien apprécié par plusieurs champions, dont notamment le n.2 mondial Roger Federer.

En marge de ses matchs aux ATP Finals de Londres il y a désormais une semaine, le Suisse avait exprimé son opinion sur ce sujet : “C’était ainsi que les choses se passaient lorsque j’ai débarqué dans le Tour”, avait-il expliqué, “Il y a certainement quelque chose de plus fascinant avec les 16 têtes de série.

Je comprends le problème que pose le système à 32, en plus dans les Masters 1000 il y a toujours huit joueurs qui profitent d’un bye au premier tour”. Le 19 fois champion en Chelem considère qu’en quelque sorte les meilleurs ont été favorisés par le format à 32 têtes de série : “Cela peut te donner plus de confiance, mais il faut quand-même beaucoup d’efforts pour réussir et monter au sommet (...) Le fait d’avoir 16 têtes de série serait très intriguant, il y aurait de matchs plus intéressants au cours de la première semaine et les tableaux seraient plus imprévisibles.

Les meilleurs ont pris l’habitude d’amorcer les tournois assez facilement, sans trop faire d’efforts. Le fait de jouer face au n.17, 19 ou 20 du monde est quelque chose que l’on ne souhaite pas forcément”.

Roger Federer
SHARE