Stefanos Tsitsipas : "Dominic Thiem et Roger Federer sont très agressifs"


by   |  LECTURES 3178
Stefanos Tsitsipas : "Dominic Thiem et Roger Federer sont très agressifs"

Avant la demi-finale des Finales ATP, Stefanos Tsitsipas ne savait pas encore s’il affronterait Dominic Thiem ou Roger Federer. Le natif d’Athènes a déclaré : "Thiem joue avec beaucoup d’intensité et il utilise très bien son coup droit.

Roger est très agressif. Je veux dire, ce sont deux joueurs très agressifs mais avec des styles différents. Je dirais que celui-ci est juste sans faille et n’utilise pas trop de sa puissance pour jouer.

Tandis que l'autre force vraiment beaucoup. Donc pour moi je vais - je veux dire, je vais prendre ça à peu près de la même façon, les deux frappent le revers à une même main.

J'ai déjà joué contre les deux. Je ne sais pas. Je ne peux rien dire de plus. Je les respecte et je dois bien jouer. Je sais que tout est… tout compte dans les demi-finales de l'O2". Pour les raisons pour lesquelles il n'a eu aucun point de break lors du match contre Nadal, Tsitsipas a ajouté : "J'aurai besoin de conseils de la part de ce gars là-bas.

(sourire). Meilleur retourneur de tous les temps. C'est très étrange, vous savez. J'aime jouer contre les gauchers. Je n'ai jamais eu de problème à jouer contre les gauchers. Mon bilan contre les gauchers, je pense, je ne sais pas, au cours de toute ma carrière, même en dehors de l'ATP, a été positif.

Il y a quelque chose en lui. Je ne sais pas. Il en résulte une tournure différente, ce qui rend le retour très difficile. C'est comme si mon cerveau était utilisé sur un certain mouvement, et soudain c'est comme si c'était inversé.

Nous savons tous qu'il n'est pas le plus gros serveur du tour. Il utilise son service très sagement et intelligemment, mais il ne vous tue pas avec son service. Oui, cela ne s'est pas bien passé aujourd'hui.

Je vais certainement travailler dessus et avoir plus de séances d'entraînement avec des gauchers, parce que la plupart du temps, je m'entraîne avec des joueurs droitiers. Et j'y travaillerai davantage, parce que je vais certainement avoir à lui faire face plusieurs fois dans le futur."