Federer ne veut pas que ses enfants soient des professionnels du tennis


by   |  LECTURES 9250
Federer ne veut pas que ses enfants soient des professionnels du tennis

On a demandé à Roger Federer s’il souhaitait que ses deux jumeaux de cinq ans, Leo et Lenny, et ses deux filles de dix ans, Myla et Charlene, deviennent des professionnels du tennis. Le natif de Bâle a déclaré : "On me pose beaucoup de questions à ce sujet.

Je veux que mes garçons et mes filles jouent un peu parce que tous les enfants de nos amis jouent au tennis. Donc, je ne veux pas qu'ils soient seuls. Ils jouent aussi au piano. Ils préfèrent le ski et la natation au tennis, mais ils s’entendent bien avec leur groupe d'amis.

Mais je ne veux pas qu’ils soient des joueurs de tennis professionnels. Les garçons montrent un peu plus d’intérêt mais nous verrons. Je soutiendrai mes enfants sous quelque forme que ce soit, notamment en ce qui concerne le sport, mais ils ne doivent pas vouloir être des joueurs de tennis professionnels à tout prix."

Quand on lui a demandé quelle personne célèbre il aimerait rencontrer, Federer a répondu : "J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer beaucoup d'athlètes, de dirigeants et de politiciens.

J'ai eu beaucoup de chance et j'ai essayé de ne pas faire une si grande différence entre quelqu'un de très célèbre, et quelqu'un qui a une vie normale et traverse tous les problèmes qu'il y a dans la vie.

C'est inspirant de rencontrer des athlètes qui s'entraînent si durement aux Jeux olympiques. Des gens comme Bill Gates, qui soutiennent ma fondation dans leurs efforts philantropiques et dans d’excellentes réalisations dans le monde entier, ont toujours été très excitants et inspirants.

Mais j'aurais bien aimé rencontrer Nelson Mandela, car ma mère est sud-africaine, elle y a grandi et nous y allions souvent en vacances. Il a eu un tel impact sur le pays et sur de nombreuses autres personnes mais, malheureusement, je ne l'ai jamais rencontré et c'est l'un de mes plus grands regrets."