Robert Federer : Ma femme et moi avions honte du comportement de Roger


by   |  LECTURES 17624
Robert Federer : Ma femme et moi avions honte du comportement de Roger

Dans une interview, Robert Federer, le père de Roger, a rappelé comment le personnage du joueur suisse est passé du statut de mauvais garçon à probablement celui de joueur le plus loyal du Tour.

"Roger avait certaines attentes quant à la manière dont il voulait jouer. Quand ça ne marchait pas, c’était le moment où il se retrouvait énervé", a déclaré Robert. "Nous [moi et ma femme Lynette] avions parfois très honte, nous l’avions souvent pris à part et nous lui avions dit, 'Roger, je n’irai plus avec toi, Je ne vais plus jouer à l’idiot à côté du court quand tu joues'"

Roger a bien bénéficié de l'aide de ses parents : "Ils m´ont fait comprendre le jeu dans son ensemble, je dois venir au filet, je dois essayer de finir, prendre des risques, puis à mesure qu’on évolue, on devient plus fort.

J´obtiendrai des balles que je ne pouvais pas atteindre, puis avec mon talent et la coordination entre mes yeux et ma main ainsi que ma technique, j´ai été capable de tirer des coups que je n'aurais jamais pensé pouvoir faire.

Cela connectait tout. Et le tennis est devenu vraiment très amusant pour moi". Lynette se souvient également de l’une de ses conversations avec Roger, quand il était adolescent : "J’avais l´habitude de lui dire : ‘tes mauvais comportements, c´est comme envoyer une invitation à ton adversaire et lui dire: je suis là, bats-moi.’ " L´entraîneur de Federer, Severin Luthi, a conclu : "Le plus important est que vous soyez authentique, que vous soyez vous-même, et c´est ce que Roger est.

Hors du court, je pense que c´est très important, mais aussi sur le court. Si vous essayez de montrer des choses qui ne sont pas vraiment en vous, alors cela ne fonctionne pas. L´ensemble du puzzle ne fonctionne pas."