Hizli : Roger Federer jetait des raquettes quand il était adolescent


by   |  LECTURES 1184
Hizli : Roger Federer jetait des raquettes quand il était adolescent

Dans une interview accordée à Sued Kurier, Alexander Hizli, âgé de 41 ans, a commenté les débuts de Roger Federer dans le tennis. Hizli a travaillé en tant qu´entraîneur auprès de l´épouse actuelle de Federer, Mirka, de 2000 à 2001 et ce, au moment même où la Slovaque commençait à travailler avec le vainqueur de 20 titres majeurs.

"La première fois que je l´ai vu, c´était quand je jouais encore et qu´il était un jeune homme possédant une wildcard. Si quelqu´un m´avait demandé à ce moment-là, s´il aurait été bon, j´aurais peut-être dit : 'Je ne sais pas' ", se souvient Hizli.

À partir de ce moment, ils se rencontreront ensuite sur le circuit et près de Zurich, où Federer s’entraînait et où Hizli entraînait de jeunes joueurs talentueux avec son école de tennis.

Ils entretiennent une bonne relation. "Il sait qui je suis, et j'ai eu à entraîner son épouse Mirka. Nous ne nous connaissons pas très bien mais je l´aime bien en tant qu’individu".

Federer était-il arrogant à l´adolescence? "Je ne l´ai jamais trouvé arrogant. Mais évidemment, il a changé. Dieu merci. Quand il avait 14 ans, vous auriez dû fuir parce qu´il jetait des raquettes."

Hizli s’est rappelé également avoir frappé des balles avec Martina Hingis à l´US Open : "Je voulais juste voir le grand stade Arthur Ashe. Martina Hingis avait réservé une place sur le court pour y jouer une demi-heure, et sa mère, Melanie, m´a dit : 'Alex, son partenaire d’entraînement n’est pas ici.'

Alors je mets des lunettes de soleil et un chapeau sur le court, et je frappe les balles. J´étais tellement nerveux". Hizli a enfin révélé une chose intéressante à propos de sa rencontre avec l´ancienne joueuse Anna Kournikova : "J´étais sur le chemin d'un tournoi et je venais de m'inscrire à l´aéroport de Zurich.

Anna a donc croisé mon chemin. Nous avons parlé un peu et nous avons pris un café. Quelques jours après, le journal Blick a publié des photos en écrivant : ‘Qui est l´homme derrière elle?’ "