Roger Federer était dur envers lui-même et auto critique à son adolescence


by   |  LECTURES 2040
Roger Federer était dur envers lui-même et auto critique à son adolescence

Le préparateur physique de Roger Federer, Pierre Paganini, a expliqué comme le joueur Suisse s'est amélioré mentalement. Paganini a commencé à travailler avec le Suisse en 1994, alors que Roger n'avait que 13 ans.

"On pouvait voir son talent mais les entraîneurs ont beaucoup eu à le pousser, il testait les limites. Il était très jeune, il était le plus jeune de tous les joueurs que l’on avait à l'époque.

Il y avait encore beaucoup de moments où il avait du mal à se concentrer. Il avait déjà tellement de choses en lui, qu’il ne pouvait pas encore montrer. Il s'est vite rendu compte que le fait de travailler sur sa condition physique l'aiderait à faire ce qu'il aime le plus, jouer.

Il voulait aussi montrer sa créativité. Il a traversé des périodes où il était très dur avec lui-même. Il se critique lui-même. C'est difficile pour un artiste quand il a eu envie de s'exprimer et qu'il sait s'exprimer, mais il ne peut pas s'exprimer comme il le souhaite vraiment.

Il avait beaucoup de choses à mettre en place dans le puzzle et c’est la raison pour laquelle sa carrière a pris du temps à démarrer. Il faut trouver son harmonie. Il est donc crucial pour Roger d’être le même en tant que joueur et homme.

Que ces deux choses sont une seule et même chose. Il a toujours été lui-même et je pense que cela a été son grand travail mental toute sa vie. J'ai remarqué que déjà dans sa jeunesse, il essayait toujours de trouver un équilibre entre ce qu'il faisait et ce qu'il était. "