Roger Federer : " Sans Andy, Rafa et Nole je ne serais pas la personne que je suis "

Roger Federer a accordé une longue entrevue en marge de la sortie imminente de son documentaire.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Roger Federer : " Sans Andy, Rafa et Nole je ne serais pas la personne que je suis "
© Getty Images Sport / Clive Brunskill

Roger Federer a accordé une longue entrevue pour le compte de la Gazetta dello Sport et il est revenu sur plusieurs sujets dont la toute nouvelle rivalité entre Jannik Sinner et Carlos Alcaraz : " C'est une bonne nouvelle pour le tennis.

C'est fantastique qu'il y ait un joueur italien classé en première position. Il y a beaucoup de très bon joueurs de tennis qui viennent de ce pays, avec Cobolli, Nardi, Arnaldi, Musetti, Sonego, Berrettini, Sinner ...

je suis sûr que j'en oublie. Jannik le mérite. Il joue très bien. Je le suis avec intérêt. Il est encore trop tôt pour parler de la rivalité Carlos-Jannik. Chaque joueur a sa propre personnalité, mais ils sont très forts et je pense qu'ils se respectent beaucoup.

Il semble en effet que ce soit la prochaine grande rivalité, nous verrons avec le temps mais c'est clairement agréable de les voir jouer. "

Des regrets de ne plus pouvoir jouer?

On a demandé au Bâlois s'il ressentait un peu de jalousie de savoir que ses plus grands rivaux étaient toujours actifs tandis que lui non, et sa réponse a été à la hauteur de sa réputation, c'est à dire d'une élégance sans pareil : " J'ai fini par accepter ma décision.

Je suis avec plaisir le tennis actuel, je regarde les résultats et j'essaie de regarder et de jouer au tennis autant que possible. J'ai beaucoup de respect pour Andy, Nole ou Rafa. Sans eux, je ne serais pas la personne que je suis.

Je leur serai toujours reconnaissant de ce qu'ils ont fait pour moi. S'ils ont besoin de mon aide, je la leur donnerai sans hésiter "

Roger Federer
SHARE