Jim Courier : "Je vais vous raconter mon souvenir sur les adieux de Roger Federer"



by   |  LECTURES 1386

Jim Courier : "Je vais vous raconter mon souvenir sur les adieux de Roger Federer"

Dans la dernière édition du podcast Inside-In, Jim Courier a évoqué la dernière performance de Roger Federer à l'O2 Arena de Londres, pour la Laver Cup 2022. Roger a joué le dernier match de sa carrière en double avec Rafael Nadal.

L'ex joueur américain a raconté : "J'étais préparé pour cette nuit, je savais qu'il y aurait des moments très touchants. J'ai essayé d'aider Roger Federer pendant l'interview sur le terrain et il s'est révélé être un vrai gentleman.

Je savais que ce ne serait pas facile pour lui de gérer ses émotions, mais je ne m'attendais pas à ce que les autres joueurs aient autant de mal à retenir leurs larmes. Federer est l'un des plus grands athlètes de tous les temps et sa retraite ne pouvait que susciter une vague de réactions dans le monde entier.

Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray étaient également émus, surtout Rafa. C'était vraiment une soirée mémorable. Tout le monde a compris que c'était la fin d'une époque et s'est laissé emporter par la magie de ce moment."

Au cours de sa formidable carrière, le roi Roger a remporté 20 Grands Chelems, 103 titres ATP, 28 Masters 1000 et 6 finales ATP (un record qu'il partage avec Djokovic).

Les adieux de Federer.

Le soir de la retraite de Roger Federer restera à jamais gravé dans l'esprit et le cœur des fans.

Le Suisse a joué son dernier match le 23 septembre 2022 à la Laver Cup, exhibition qu'il a lui-même fondée en 2017. L'ancien numéro 1 mondial, qui n'avait plus mis les pieds sur le terrain depuis plus d'un an, s'est associé à son rival de toujours Rafael Nadal pour affronter les Américains Jack Sock et Frances Tiafoe.

À la fin du match, le Roi a reçu un splendide hommage qui a enthousiasmé tout le monde. Les fans espéraient que le Maestro pourrait s'offrir un dernier tour de manège en 2023, mais son genou droit lui a envoyé des signaux sans équivoque.

La légende bâloise a connu un retour timide l'an dernier, avec neuf victoires et quatre défaites. Les trois opérations subies par Roger au cours des deux dernières années et demie n'ont servi à rien pour concrétiser son désir de revenir à la compétition.