Madrid Flashback: Andy Murray bat Roger Federer et atteint la finale



by   |  LECTURES 1764

Madrid Flashback: Andy Murray bat Roger Federer et atteint la finale

Le 18 octobre 2008, Andy Murray a battu Roger Federer avec un score de 3-6, 6-3, 7-5 en demi-finale de Madrid pour sa deuxième finale consécutive de Masters 1000 après Cincinnati. Le Britannique a perdu les quatre premières demi-finales de Masters 1000.

Il a changé cela à Cincinnati en 2008 lorsqu'il a battu Ivo Karlovic avant de l'emporter sur Novak Djokovic pour la première couronne à ce niveau. Deux mois plus tard, Andy s'est assuré une place dans une autre finale de Masters 1000 à Madrid, battant le numéro 2 mondial et le champion de 2006 et finaliste de l'année dernière Roger Federer.

Ce n'était que la cinquième rencontre entre Murray et Federer, compte tenu de leur premier affrontement à Bangkok trois ans plus tôt. Le Britannique a remporté la troisième victoire grâce à une meilleure performance dans les phases finales, raclant les trois derniers matchs pour se qualifier pour le choc du titre contre Gilles Simon.

Le jeune a fait preuve de fureur dès le premier coup, lançant 14 aces et prenant 85% des points au premier service. Il a repoussé deux occasions de break sur trois pour maintenir la pression sur Roger.

Le Suisse a saisi ce break dans le premier set et a dû creuser profondément dans ses jeux, repoussant sept chances de break sur neuf et ne parvenant pas à égaler les chiffres de son rival. Andy a eu plus de coups gagnants, moins de fautes directes et plus d'erreurs forcées, maîtrisant Roger dans les échanges les plus courts et restant en contact dans les plus longs pour rester sur la voie du titre.

Il leur a fallu 12 minutes pour terminer les cinq premiers jeux avec une performance à toute épreuve des serveurs. Roger a forcé l'erreur d'Andy pour se forger une chance de break à 3-2.

Murray l'a repoussé mais n'a pas pu faire de même avec le suivant, pulvérisant une erreur de coup droit pour subir un break et pousser Federer à 4-2 devant.

Andy Murray face à Roger Federer:

Andy Murray a renversé Roger Federer en trois sets pour atteindre la finale de Madrid en 2008.

Le Suisse a repoussé une chance de break dans le prochain avec un service gagnant. Il a clôturé le match avec un autre pour cimenter l'avantage et a conclu le premier set avec une prise à 5-3 après seulement 31 minutes.

Le Britannique a dû trouver quelque chose de plus au retour dans le deuxième set pour rester en lice. Il l'a fait dans le quatrième jeu, apprivoisant le service du rival et marquant un break avec une attaque bien construite qui l'a propulsé à 3-1.

Murray a confirmé l'avance avec un revers gagnant et a offert une autre prise confortable pour se déplacer à 5-2 devant. Le Britannique a décroché le set avec trois coups gagnants dans le neuvième jeu pour envoyer la rencontre dans un jeu décisif.

Andy est intervenu à partir du deuxième set, prenant la balle assez tôt et ne perdant que quatre points derrière le tir initial, prêt pour plus de cela dans la dernière partie de la rencontre.

Pourtant, Federer a frappé le premier après la volée lâche de Murray lors du deuxième jeu. Il a créé une chance de break qu'Andy a repoussé avec une attaque rapide pour garder son service intact.

Le Britannique a pris de l'élan et s'est créé trois occasions au retour lors du jeu suivant. Federer les a effacés avec trois coups gagnants, a ramené le jeu à la maison et a pris un énorme coup de pouce avant le jeu retour qui aurait pu s'avérer problématique pour Andy.

Au lieu de cela, Murray a décroché quatre services gagnants pour égaliser le score à 2 partout et a obtenu une chance de break dans le prochain. Il l'a gaspillé quand son revers a atterri longtemps mais est resté sur la bonne voie après quatre autres coups gagnants dans le sixième jeu qui l'ont gardé en sécurité à 3 partout.

Federer a tenu avec aisance dans le septième jeu et s'est créé une avance de 30-0 au retour dans le suivant, manquant un coup droit qui aurait pu lui donner deux chances de break ! Andy a clôturé le jeu pour rester du côté positif et a verrouillé le résultat à 5 partout après un ace dans le dixième jeu.

Le Suisse a envoyé un coup droit large dans le 11e jeu pour offrir à son adversaire deux occasions de break. Roger les a sauvés avant qu'Andy ne convertisse le troisième après avoir forcé une erreur du numéro 2 mondial.

Le Britannique a pris l'avantage et a conclu l'affaire lorsque Federer a marqué un revers dans le douzième jeu pour se qualifier pour sa deuxième finale consécutive des Masters 1000. Cette défaite a ruiné les chances de Roger Federer de terminer no.

1 pour la cinquième année consécutive, permettant à Rafael Nadal de prendre l'honneur malgré la défaite d'un affrontement épique contre Gilles Simon le même jour.