"J'étais très heureux de voir Roger Federer gagner ici", déclare l'ancien Top 10



by   |  LECTURES 1296

"J'étais très heureux de voir Roger Federer gagner ici", déclare l'ancien Top 10

Le champion en titre Roger Federer a conservé sa course au titre à Shanghai de 2018 en battant Kei Nishikori avec un score de 6-4 7-6 en une heure et 51 minutes. Roger a battu Kei pour la sixième fois en huit jeux, devant jouer de son mieux pour briser la résistance de l'adversaire.

Le Japonais a commencé à mieux jouer après un départ lent et est resté en lice jusqu'au tie-break du deuxième set, où il a eu des occasions de sa part. Federer a servi à 71% et a frappé dix aces, repoussant quatre des six balles de break et volant le service de Kei trois fois sur huit occasions (six dans le seul jeu d'ouverture du match) pour sceller l'affaire en deux sets.

Roger a lancé 43 coups gagnants après avoir frappé avec un bon rythme des services, des coups droits et des revers, tout en s'en tenant à 35 fautes directes. Kei a eu 27 points gagnants et 24 fautes directes, ce qui n'était pas suffisant pour remporter un set après avoir pris une avance de 4-1 lors du tie-break du deuxième set.

Nishikori avait l'avantage dans les échanges les plus longs. Federer a effacé ce déficit dans les points les plus courts allant jusqu'à quatre coups, remportant 62 sur 102 pour sortir vainqueur.

Roger a converti la sixième chance de break au début du match après une touche chanceuse à la corde du filet et a pris les devants à 4-1 avec un autre break dans le cinquième jeu grâce à un retour en profondeur.

Le Japonais a récupéré un break dans le suivant après un retour gagnant et une passe décisive au filet, créant un élan et restant en contact avec Roger pendant les 80 prochaines minutes.

Il n'y avait plus d'opportunités de break dans le reste du set, et Federer l'a clôturé avec un ace à 5-4 après 47 minutes.

Stan Wawrinka fait l'éloge de Roger Federer

Vainqueur de Nakashima à l'issue d'un véritable bras de fer (6-4, 5-7, 6-4), "Stan The Man" a vécu un Open de Bâle très particulier comme si le public lui accordait tout l'amour qu'il mérite après le forfait définitif de Roger Federer.

C'est aussi le sens des propos recueillis par nos confrères du quotidien Suisse Le Matin. "Je respirais très bien quand Rodge était là (rires). C'est peut-être Roger Brennwald qui respire différemment maintenant (rires).

J'étais très content de le voir gagner ici, en Suisse ou ailleurs. Cela a toujours été un honneur et un plaisir de jouer les mêmes tournois que lui, de pouvoir partager toutes ces émotions et ces souvenirs ensemble.

C'est vrai que c'est différent cette année. Il y a de la tristesse pour tout le monde. Le fait qu'il arrête sans avoir pu rejouer à Bâle fait que le public aura peut-être envie de se régaler avant que toute notre génération s'arrête.

Je suis très heureux de l'amour que je reçois. C'était un peu inattendu à un tel niveau."