"Le fait que Roger Federer s'arrête sans...", déclare la star de l'ATP



by VERONIQUE MARTIN

"Le fait que Roger Federer s'arrête sans...", déclare la star de l'ATP

Roger Federer a été la figure dominante du tennis chez les hommes entre 2004 et 2007, remportant un nombre incroyable de 42 titres ATP et perdant 24 matchs ! Le Suisse n'a pas pu tenir le même rythme en 2008, poussé à bout par la nouvelle génération emmenée par Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray.

Novak a détrôné Roger à l'Open d'Australie et Andy a fait de même à Dubaï un mois plus tard. Murray a battu Federer avec un score de 6-7, 6-3, 6-4 en une heure et 55 minutes lors d'une rare rencontre de premier tour entre deux joueurs du top 11 !

Dubaï a réuni un peloton puissant cette année-là, et Andy n'a pas réussi à se classer parmi les meilleures têtes de série alors qu'il était sur le point de figurer dans le top 10 !

C'était sa troisième rencontre et la deuxième victoire du Britannique de 20 ans, qui n'a jamais eu d'occasion de break pendant toute la rencontre, s'en tenant à son plan et devançant le Suisse dans les moments cruciaux.

Federer s'est bien battu dans le premier set et est revenu de 5-2 au tie-break. Cependant, il n'a pas pu suivre son rival dans les deux suivants, perdant un service dans chacun pour lui donner la porte de sortie de l'un de ses tournois préférés, où il a remporté quatre titres au cours des cinq dernières années.

Andy n'a servi qu'à 55%, mais il a très bien défendu son deuxième service et a obtenu 48 points sur 53 après avoir décroché le premier service ! Le jeune a devancé Roger dans les échanges courts et moyens, tandis que le Suisse détenait un léger avantage dans les échanges plus longs, bien qu'en théorie, cela aurait dû être l'inverse.

Cela a également marqué la première défaite de Federer depuis Indian Wells en 2007, et il n'en était pas content, en particulier le style de jeu défensif d'Andy. Ils ont eu besoin d'un peu plus de 25 minutes pour terminer les dix premiers jeux, avec d'excellentes frappes des deux côtés et aucune chance pour les retours.

King Roger- Federer est un ancien n ° 1

Vainqueur de Nakashima à l'issue d'un véritable bras de fer (6-4, 5-7, 6-4), "Stan The Man" a vécu un Open de Bâle très particulier comme si le public lui accordait tout l'amour qu'il mérite après le forfait définitif de Roger Federer.

C'est aussi le sens des propos recueillis par nos confrères du quotidien Suisse Le Matin. "Je respirais très bien quand Rodge était là (rires). C'est peut-être Roger Brennwald qui respire différemment maintenant (rires).

J'étais très content de le voir gagner ici, en Suisse ou ailleurs. Cela a toujours été un honneur et un plaisir de jouer les mêmes tournois que lui, de pouvoir partager toutes ces émotions et ces souvenirs ensemble.

C'est vrai que c'est différent cette année. Il y a de la tristesse pour tout le monde. Le fait qu'il arrête sans avoir pu rejouer à Bâle fait que le public aura peut-être envie de se régaler avant que toute notre génération s'arrête. Je suis très heureux de l'amour que je reçois. C'était un peu inattendu à un tel niveau."

Roger Federer