"Je respirais très bien quand Roger Federer était...", déclare l'as de l'ATP



by   |  LECTURES 1360

"Je respirais très bien quand Roger Federer était...", déclare l'as de l'ATP

La retraite de Roger Federer a sans doute été l'un des moments les plus poignants de 2022. Après 24 ans de carrière, le phénomène Suisse a décidé de raccrocher sa raquette.

Le genou droit a mis à rude épreuve la patience du roi au cours des deux dernières années et demie, l'obligeant à subir trois opérations. Le problème n'a jamais été résolu et le Maître a dû accepter la réalité.

L'ancien numéro 1 mondial avait tenté un timide retour en 2021, récoltant neuf victoires et quatre défaites. Après avoir été battu proprement par Hubert Hurkacz en quart de finale de Wimbledon 2021, Roger s'est de nouveau fait opérer du genou, espérant pouvoir s'offrir une dernière chevauchée.

Bien qu'il ait essayé dur, la résonance à laquelle Federer a subi en juillet dernier a confirmé ses craintes. Il n'y avait plus de progrès. Le champion du Grand Chelem à 20 reprises a disputé son dernier match à la Laver Cup aux côtés de son rival de longue date Rafael Nadal, qui n'a pas pu retenir ses larmes lors de la cérémonie qui a suivi.

Dans une interview au journal Suisse 'Le Matin', Stan Wawrinka a commenté le départ à la retraite de son illustre compatriote.

Wawrinka parle de Roger Federer

Vainqueur de Nakashima à l'issue d'un véritable bras de fer (6-4, 5-7, 6-4), "Stan The Man" a vécu un Open de Bâle très particulier comme si le public lui accordait tout l'amour qu'il mérite après le retrait définitif de Roger Federer.

C'est aussi le sens des propos recueillis par nos confrères du quotidien Suisse Le Matin. vJe respirais très bien quand Rodge était là (rires). C'est peut-être Roger Brennwald qui respire différemment maintenant (rires).

J'étais très content de le voir gagner ici, en Suisse ou ailleurs. Cela a toujours été un honneur et un plaisir de jouer les mêmes tournois que lui, de pouvoir partager toutes ces émotions et ces souvenirs ensemble.

C'est vrai que c'est différent cette année. Il y a de la tristesse pour tout le monde. Le fait qu'il arrête sans avoir pu rejouer à Bâle fait que le public aura peut-être envie de se régaler avant que toute notre génération s'arrête.

Je suis très heureux de l'amour que je reçois. C'était un peu inattendu à un tel niveau." L'ancien joueur de tennis Slovène Aljaz Bedene a récemment donné son point de vue sur le débat pour déterminer le GOAT impliquant Roger Federer, Novak Djokovic et Rafael Nadal.

"Ne fermons pas les yeux, Roger a eu la plus grande influence sur le tennis. Le meilleur, en termes de résultats, sera certainement Djokovic. Je suis d'avis qu'après la retraite de tous les membres du trio d'élite, le Serbe aura le plus grand nombre de tournois du Grand Chelem, de Masters, peut-être même le nombre de tournois.

J'ai joué avec les trois au moins deux fois, "Nole" a la balle la plus dur, il est parfait", a-t-il déclaré.