"J'essaie d'aider Roger Federer autant que possible, même avec les enfants"


by   |  LECTURES 1503
"J'essaie d'aider Roger Federer autant que possible, même avec les enfants"

Pour Severin Luthi, la clé de son travail est de faire preuve d’honnêteté lors des entraînements avec Roger Federer. Le coach du 3e mondial a confié à Tages Anzeiger : "Roger est toujours ouvert aux critiques parce qu'il sait que je suis là pour l'aider.

Mais ce n’est pas le cas pour beaucoup, quand tout va bien, ils n'écoutent personne. Quand les choses vont mal, alors là, ils écoutent tout. Roger est différent. Stan Wawrinka m'a également dit une fois: 'Aidez-moi à garder les pieds sur terre quand il le faut !' "

Luthi est désormais un entraîneur expérimenté alors qu’il n’a que 42 ans : "Vous pouvez être le meilleur entraîneur du monde, mais si vous n'avez pas le bon joueur, vous ne pouvez rien faire.

La crédibilité de l'entraîneur est difficile à évaluer. Si l'on dit que c'est à hauteur de 2%, les gens pensent que vous avez moins d'influence (...) Au final, c'est toujours le joueur qui reste sur le court.

Mais je suis convaincu que nous faisons un travail important" Comment imagine-t-il son travail au quotidien ? "Le travail est très varié. Tout d’abord, il y a des séances d’entraînement sur le terrain.

Avec un joueur expérimenté comme Roger, vous lui expliquez ce qu’il faut faire une fois sur le terrain. Ensuite, il y a la préparation au match, et le visionnage de l'adversaire. L'analyse d'après match.

Le plan à court terme détermine le nombre d’entrainements par semaine. Le plan annuel inclue le choix des bons partenaires pour certains blocs d’entraînement ou des détails, par exemple, les bonnes balles.

Il y a une beaucoup de choses que l'entraîneur seul ne peut pas faire. Il y a aussi des situations où j'essaie de protéger Roger. J'essaie d'aider partout où je peux. Bien sûr, en tant qu'ami. S'il me demandait de l’aider avec ses enfants, je le ferais certainement"