Quand Roger Federer s'est rendu compte qu'il serait devenu un champion


by   |  LECTURES 1201
Quand Roger Federer s'est rendu compte qu'il serait devenu un champion

Lors d'un entretien, Roger Federer a révélé à quel moment il avait compris qu'il pourrait devenir un excellent joueur : "Lorsque j’ai franchi des étapes importantes, comme remporter le Wimbledon Junior en 1998 et devenir n.1 mondial chez les jeunes à la fin de 1998, j'ai peut-être commencé à rêver que je pourrais peut-être le faire chez les seniors.

J’ai trouvé extraordinaire d’entrer dans le top 10 mais après avoir battu Sampras à Wimbledon en 2001, remporté mon premier Wimbledon, mes premières Finals en 2003 à Houston, lorsque j'ai vaincu Agassi, ces moments ont été encore plus incroyables.

J'ai terminé l'année en tant que 2e mondial et dès lors ma carrière a complétement changé. Deux mois plus tard, j’ai remporté l'Open d'Australie et suis devenu n.1.

C’est à ce moment-là qu’il fallait prendre la décision de continuer ou de m'arrêter, content de ce que j’avais accompli. J’ai décidé de travailler très dur, d’être encore plus engagé, et je suis heureux car ça a été la bonne décision" Federer a enfin confié qui étaient ses plus grandes idoles étant enfant : "Boris Becker et Stefan Edberg.

Je les regardais lors des finales de Wimbledon, dans mon salon à Bâle en Suisse. Pete Sampras était également l'un de mes favoris. J'aimais aussi suivre Marcelo Rios avec le style simple qu'il avait auparavant.

J’aimais aussi les regarder face à des joueurs comme Carlos Moya, Tim Henman (...) Quand j’ai commencé, ils étaient encore là. Je considérais ces joueurs-là importants, car ils étaient mes modèles, ceux à qui je voulais ressembler sans forcément les copier"