"Roger Federer continuera de jouer en 2023", a déclaré René Stauffer.



by   |  LECTURES 3431

"Roger Federer continuera de jouer en 2023", a déclaré René Stauffer.

René Stauffer, le biographe de RogerFederer, s'est penché sur le sort du Suisse dans une interview exclusive et détendue accordée à Clay Tennis. Il a déclaré : "Je ne pense pas qu'il prendra sa retraite à Bâle.

Cela n'aurait aucun sens d'être opéré et de subir une longue rééducation pour ne jouer qu'un seul tournoi et dire au revoir de tout le monde. S'il est en forme à son retour, il continuera à jouer.

Il ne fait aucun doute qu'il le fera en 2023. Si les choses ne marchent pas, il réfléchira à la bonne manière de faire ses adieux. Peut-être organisera-t-il un match devant 50 000 spectateurs, comme celui joué au Cap, ou une tournée mondiale pour dire au revoir à tout le monde.

Il ne le fera pas à Bâle. Il a travaillé dur, il a tout fait très soigneusement. Il a un excellent entraîneur sportif comme Pierre Paganini, un bon médecin. Et, surtout, il a vraiment envie de revenir.

L'année dernière, il n'était pas au mieux de sa forme physique et il a quand même atteint les huitièmes de finale à Roland Garros et les quarts de finale à Wimbledon."
"Je pense qu'il reviendra pour concourir pour le public, car celui-ci aime le regarder jouer.

Il veut jouer dans cette atmosphère incroyable, pour ressentir à nouveau ces sentiments. Y aura-t-il un troisième livre biographique ? Je ne sais pas s'il y aura beaucoup de choses à ajouter à sa carrière.

Il souhaitera probablement raconter son histoire. Il pourrait s'appuyer sur un écrivain célèbre, comme l'a fait Andre Agassi."

Roger Federer est prêt

Roger Federer a repris l'entraînement sur le court et les images postées sur son compte Instagram le 21 août ont enthousiasmé tous les fans de tennis.

Le Suisse a dû subir une nouvelle opération du genou et a joué son dernier match officiel à Wimbledon en 2021. L'objectif de Federer est de s'imposer en 2022 à la Laver Cup et au tournoi ATP 500 de Bâle, puis de se concentrer sur la saison prochaine.

Les points d'interrogation sur l'avenir du Suisse sont malheureusement encore nombreux, car tout dépendra des conditions physiques qui caractérisent ses engagements et de sa préparation athlétique.