Andy Roddick :" Si Roger Federer est votre héros alors il faut à tout prix..."



by SARAH AIT SALAH

Andy Roddick :" Si Roger Federer est votre héros alors il faut à tout prix..."

Roger Federer a atteint des objectifs notables en 2002, en participant à la première finale d'un Masters 1000 à Miami et en remportant son premier titre à ce niveau en mai à Hambourg, en battant Marat Safin en finale.

Le lendemain, le Suisse a fait son entrée dans le top 10 pour la première fois, après être resté dans le top 15 pendant des mois. Il a surmonté cet obstacle et s'attendait à une performance impressionnante à Roland Garros et à Wimbledon, comme l'année précédente.

Au lieu de cela, il a subi des défaites précoces dans les deux tournois du Grand Chelem et a perdu du terrain au cours des mois suivants, faisant un ultime effort pendant la saison d'automne en salle pour regagner des places sur la liste du classement ATP et obtenir une place à la Masters Cup de Shanghai pour la première fois.

Début 2003, le Suisse n'a pas pu jouer à son meilleur niveau à Doha et à Sydney après une blessure à l'aine. Il s'incline face à David Nalbandian au quatrième tour de l'Open d'Australie et rate une nouvelle chance de remporter un titre majeur.

Roger a relevé la barre en février, en remportant deux victoires en Coupe Davis et en soulevant des trophées à Marseille et à Dubaï. Il espérait en faire autant lors du Masters 1000 d'Indian Wells, qui ouvrait la saison.


Le Suisse a dû travailler dur lors du premier test dans le désert, battant Felix Mantilla 6-7, 6-4, 4-1 après l'abandon de l'Espagnol dans le match décisif. Il a ainsi remporté sa 21e victoire en 2003, prenant la tête du classement dans ce segment et gagnant en confiance avant les prochaines rencontres à Indian Wells et Miami.

"Je n'ai pas joué pendant quelques jours après avoir gagné Dubaï, et quand je recommence, mon corps me fait mal. C'est bien d'arriver à n'importe quel tournoi après avoir soulevé le trophée dans le précédent ; cela me donne confiance, surtout avant un événement aussi important qu'Indian Wells."

Roddick fait l'éloge de Roger Federer

Andy Roddick a révélé sa "jalousie" à l'égard de Roger Federer lors de son intervention dans le podcast de Kasich et Klepper.

Il a affirmé que la personnalité du Suisse le rendait plus envieux que n'importe lequel de ses accomplissements. C'est la façon dont il est capable de faire son travail, dans la bonne humeur, on passe devant son court d'entrainement et on voit Roger, qui rit et plaisante.

Et il est détendu. C'est de là qu'est venue ma jalousie : la façon dont il était capable de s'occuper de ses responsabilités en dehors du court, d'être toujours de bonne humeur, ce qui était incroyablement ennuyeux pour le reste des personnes lunatiques que nous sommes", a-t-il ajouté.

"Il a cette facilité de fonctionnement qui crée l'envie mais c'est un grand humain", a ajouté Roddick. "On dit qu'il ne faut pas rencontrer ses héros, je dis que si votre héros est du genre de Federer, vous devriez chercher à le rencontrer par tous les moyens."

Andy Roddick Roger Federer