Federer et Nadal : Retour sur cette finale épique à Wimbledon 2008

« C’est la determination qui peut mener à la victoire »

by Veronique Martin
SHARE
Federer et Nadal : Retour sur cette finale épique à Wimbledon 2008

Lors d’un entretien, l'oncle de Rafael Nadal, Toni, est revenu sur la victoire de l'Espagnol à Wimbledon en 2008 contre Roger Federer. Le natif de Manacor s’était imposé à 9-7 lors du cinquième set après quatre heures et 46 minutes, afin de remporter son premier titre en Grand Chelem sur gazon, après avoir perdu deux finales consécutives contre le Suisse en 2006 et 2007.

"Je n'ai jamais été aussi nerveux pendant un match de toute ma vie. A un moment , j'ai regardé l'horloge, cela ne faisait que 12 minutes de jeu et j'ai dit à Carlos Costa (son agent) que je n'étais pas sûr de pouvoir y arriver et que le temps ne passait pas.

Rafa s’y est rendu en toute confiance, car il venait de battre aisément Federer à Roland Garros. On pensait réussir à prendre les cinq titres consécutifs au Suisse. Dans le vestiaire, pendant un arrêt de jeu à cause de la pluie, on était à égalité et j'ai dit à Rafael: 'Essaie d'être le plus fort dans les deux prochains jeux, ensuite Dieu décidera.

Lui a répondu : "Je ne perdrai pas ce match. Ça arrive et c'est parce que Federer a su saisir ses opportunités. Mais je ne le lui laisserais pas cette victoire ", a raconté Toni. Concernant cette défaite, le natif de Bâle a quant à lui déclaré : "Je pense sans aucun doute que c’était l'une des défaites les plus dures de ma vie.

J'étais si proche de l’emporter six fois de suite. La première réaction a été, ‘OK, je dois gagner à nouveau l’année prochaine’ et j’ai réussi avec une victoire épique contre Roddick.

C'était magnifique après la déception de 2008. C'était un bon match pour plusieurs raisons. Cela m'a aussi rendu plus humain. Mais c'était génial de disputer ce match. Nous remontons souvent le temps avec Rafa.

Je suis sûr que nous en parlerons quand nous serons vieux sur fauteuil roulant (souriant) Je suis sûr que j’en ai tiré quelque chose de positif, même si c’était dur".

Wimbledon
SHARE