Roger Federer : "Je n'aurais pas pu continuer à jouer comme ça après Wimbledon"



by   |  LECTURES 1261

Roger Federer : "Je n'aurais pas pu continuer à jouer comme ça après Wimbledon"

Roger Federer, 20 fois champion du Grand Chelem, a déclaré qu’il lui fallait absolument avoir recours à une nouvelle intervention chirurgicale après avoir joué à Wimbledon 2021.

Le Suisse espère aussi pouvoir participer à la Laver Cup qui se tiendra en fin septembre prochain. Après sa douloureuse défaite en 2 sets au All Engalnd Club contre Hubert Hurkacz, lors du match de son match de quart de finale, Roger Federer a décidé de subir une opération au genou, la 3e en tout.

Federer a bien progressé ces derniers mois et il compte refaire à nouveau surface à la Laver Cup, qui devrait avoir lieu du 23 au 25 septembre 2022. "Je savais qu’elle (la convalescence après la 3e chirurgie du genou) serait un long processus mais cette opération était nécessaire.

Je n’aurais pas pu continuer à jouer comme ça après Wimbledon. A présent, j'espère pouvoir faire mon retour à la Laver Cup du mois de septembre", a dit Federer lors d’un entretien avec Coopzeitung, comme rapporté par Sportskeeda.

Federer a parlé des activités qu'il souhaiterait reprendre

"Quand je serai guéri, j'irai skier, bien sûr", a-t-il commencé. "Peut-être que je recommencerai aussi à jouer au golf, ce qui était impossible ces dernières années.

ça ne sera pas maintenant avec mon genou en tout cas, et comme on le sait, je souffrais également de problèmes de dos", a expliqué le champion suisse. "Une fois, je suis allé au golf avec ma mère à l’occasion de son 60e anniversaire et je voulais vraiment jouer avec elle.

Après cela, j'ai eu de maux de dos durant une semaine. Alors, c’est à ce moment-là que j'ai laissé tomber. Si je me remet au golf, je ne le ferai pas seul, mais avec Mirka." On ne sait pas encore pendant comben de temps Federer compte poursuivre sa carrière au tennis.

Ce qui est certain, c’est qu’il n’aura pas un emploi du temps chargé lorsqu’il reviendra à l’action. "Cela (le fait que ma famille voyage à nouveau avec moi dans tous les tournois de tennis) est un problème que j'aimerais vraiment avoir à nouveau.

Parce que cela voudrait dire que tout se passe bien avec mon genou et avec mon retour", a-t-il affirmé. "L'avantage est que je ne jouerai plus 20 tournois par an comme avant. Mon programme sera gérable, et je dirai donc que parfois, ils seront là et parfois, ils ne seront pas là."