"Le revers de Roger Federer, une des meilleures choses à prendre en photo"

Le photographe professionnel Ben Solomon délivre ses pensées sur l'objet de son travail

by Shyrem
SHARE
"Le revers de Roger Federer, une des meilleures choses à prendre en photo"

Dans une interview accordée à Revista Tenis, le photographe spécialisé Ben Solomon a révélé quels sont les meilleurs athlètes à prendre en photo : "Je pense que Rafa [Nadal] a toutes les caractéristiques pour faire en sorte qu'on prenne de belles photos de lui.

Il ne passe pas inaperçu sur le terrain, même pour les fans d’autres sports. Il se montre toujours enthousiaste au maximum. Quand il gagne et qu'il joue bien, il se relève et lance, [disant] Vamos. Vous pouvez faire des photos incroyables [à ce moment là].

En même temps, lorsqu'il commet des erreurs, il se met généralement les mains sur le visage. Pouvoir saisir ces émotions, c'est la clé pour raconter une histoire, et c'est généralement facile avec Rafa".

"Aussi, je pense que le revers de Roger Federer est l'une des meilleures choses dans le sport. Novak Djokovic dégage beaucoup d'enthousiasme sur le terrain, ce qui le rend amusant parce que vous ne savez jamais s'il enlèvera sa chemise ou s'il se mettra à genoux ou allongé sur son dos.

Il était imprévisible (...) alors que de nombreux autres joueurs ont des réactions normales. Pouvoir raconter une histoire à travers des photos, c'est la raison pour laquelle je suis là. Le but est de prendre des photos emblématiques, mais vous devez aussi raconter l’histoire de ce qui s’est passé durant un match".

Interrogé sur son premier souvenir lié au tennis, il a répondu : "Mon premier Open d'Australie en 2010. Je me souviens bien de la finale car c’était mon tout premier événement.

Mes deux autres souvenirs préférés sont plus récents. Travailler à Wimbledon était l’un de mes désires depuis que j'ai commencé et on m'en a donné l'occasion en 2017.

Une fois que vous entrez dans le All England Club, vous ressentez toute la majesté de l'endroit. Et mon souvenir le plus récent a été la dernière semaine de l'Open d'Australie de 2017. C’était la première fois que je me sentais nerveux avant un match.

A la veille circuilaient des histoires sur la façon dont Federer approchait de la la fin de sa carrière, d’autres se demandaient si Nadal souffrait toujours de blessures et si Serena Williams serait capable de gagner. Finalement, ce fut un retour en arrière d'une décennie."

Roger Federer
SHARE