"Je savais que Roger Federer n'aimait pas jouer contre moi", déclare l'ancien as



by   |  LECTURES 8499

"Je savais que Roger Federer n'aimait pas jouer contre moi", déclare l'ancien as

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont dominé le circuit chez les hommes pendant une décennie et demie, réécrivant complètement le livre des records. L'Espagnol est en avance sur tout le monde au classement de tous les temps du Grand Chelem, grâce à son triomphe extraordinaire à l'Open d'Australie de 2022.

Le joueur de 35 ans originaire de Manacor tentera d'aller plus loin à Roland Garros, où il partira à la chasse de son 14e sceau. Rafa devra composer avec Djokovic, qui compte bien défendre le titre qu'il a remporté l'an dernier.

Après avoir frôlé le "Calendar Grand Slam" en 2021, la star Serbe a rencontré beaucoup de difficultés en début de saison. En raison de son choix de ne pas se faire vacciner contre le coronavirus, le Belgradois de 34 ans n'a pas pu défendre son titre en Australie et a subi de graves atteintes à son image.

Le discours relatif à Federer est différent, aux prises avec une rééducation après une énième opération au genou droit. Le Suisse de 40 ans devrait revenir à la fin de l'été ou au début de l'automne, peut-être pour la Laver Cup.

Invité dans la dernière édition de L'ATP Tennis Radio', David Nalbandian a expliqué à quel point il était compliqué de jouer à la même époque que les Trois Grands.

Nalbandian revient sur Roger Federer

"Battre les trois gars (dans le même tournoi) n'était pas arrivé jusqu'à maintenant. C'était une semaine incroyable. Honnêtement, je jouais très bien les derniers mois avant d'arriver ici.

Je n’ai pas obtenu beaucoup de résultats. Ici, j'ai eu du mal dans les premiers tours. J'ai sauvé des balles de match, je pense, au deuxième ou au troisième tour. Et après ça, tout devenait irréel.

J'ai joué un tennis incroyable." Nalbandian a ajouté que la familiarité avec le style de jeu de Roger Federer, ayant joué avec lui dans les juniors, l'a beaucoup aidé dans sa carrière, ajoutant : "Je pense toujours que je peux battre Federer parce que nous avons beaucoup joué en juniors.

Donc, à chaque fois que j'allais sur le court, je savais que j'aurais eu beaucoup d'occasions. Je savais qu'il n'aimait pas non plus jouer contre moi. Les deux savent que ça va être un match très difficile.

Les deux savent que celui qui jouera le mieux gagnera. Je ne respecte pas Roger Federer comme tout le monde parce que nous avons joué en junior. Nous n'avons pas ce respect l'un pour l'autre. Et c'est un énorme avantage pour moi."

Parlant de sa victoire contre Nadal en quarts de finale de Madrid en 2007, Nalbandian a déclaré que les conditions plus rapides lui convenaient plus que son adversaire, en disant : "Je savais que j’avais la chance de battre Rafa ici en.intérieur, rapide, intérieur, altitude.

Les conditions étaient bien meilleures pour moi que pour lui, c'est certain. Cette année-là, il n'a pas beaucoup joué ces dernières semaines (entrée dans le tournoi); il manquait un peu de rythme. Je pense que je n'ai pas raté une balle."