Souvenir de Roger Federer: "Andy Roddick est en meilleure position"



by VERONIQUE MARTIN

Souvenir de Roger Federer: "Andy Roddick est en meilleure position"

Après son premier succès majeur à Wimbledon en juillet, Roger Federer est devenu le numéro un mondial pour le reste de la saison 2003. Cet été-là, le Suisse avait tout entre ses mains.

Il a éloigné une victoire du trône de l'ATP à Montréal, pour subir une défaite palpitante face à Andy Roddick en demi-finale. David Nalbandian a battu le Suisse à Cincinnati et à l'US Open et a volé de nombreux points à Roger, qui espérait une meilleure course pendant la saison en salle.

Gagner le titre de Vienne, Federer est allé à Madrid comme l'un des favoris et a bien joué dans les deux premiers tours pour atteindre les quarts. Le Suisse a battu Alex Corretja 6-4, 6-3 en 70 minutes lors du premier match.

Federer a perdu 11 points en dix jeux de service, se breakant une fois au pire moment.

Roger Federer en 2003 :

Roger Federer s'est battu contre Andy Roddick et Juan Carlos Ferrero en 2003. Cela s'est produit alors qu'il servait pour le premier jeu, ce qui n'est jamais bon signe.

Pourtant, Roger a récupéré son jeu instantanément pour sécuriser le set avec un autre break sur son décompte. Federer était meilleur joueur dans le deuxième set et l'a saisi avec un seul break pour passer au tour suivant.

Il a battu Mardy Fish 6-3, 7-6 en une heure et 32 minutes pour s'assurer une place dans les quarts. Servant à seulement 50%, Roger a frappé quatre aces et cinq doubles fautes. Il a fait face à trois occasions de break et en a effacé deux pour limiter les dégâts.

D'un autre côté, Fish n'a pas pu suivre ce rythme, luttant au deuxième service et perdant le service deux fois pour propulser le Suisse au-dessus de la ligne d'arrivée. Interrogé sur son favori pour la première place en fin d’année, Roger a choisi Andy Roddick plutôt que lui-même.

Pourtant, Federer a déclaré qu'il ferait n'importe quoi pour rattraper l'Américain pendant la saison en salle et revendiquer l'honneur. "Je ne me sens toujours pas aussi bien qu'à la fin à Vienne, cela prend du temps et je retiens encore quelques coups.

J'espère que je me sentirai mieux dans les matchs à venir, surtout au service. De plus, ce n'est jamais facile contre Mardy ; il a un service solide et un retour explosif. Lorsque vous gagnez quelques matchs et que vous atteignez les tours suivants, vous commencez à mieux sentir la balle ; qui vous donne le courage de chasser les lignes.

En ce moment, je pars avec des coups plus sûrs à l'intérieur de la ligne, car ce n'est pas facile à contrôler. La surface à Madrid est rapide ; les balles sont lourdes, mais elles volent toujours.

Les conditions sont très différentes de celles de Vienne. Je ne sais pas ce qu'il me faut pour devenir le no 1 en fin d'année devant Roddick ou Ferrero. Je dois aller plus loin qu'eux pour avoir une chance.

Roddick est dans la meilleure position et il mérite probablement de terminer en tête", a déclaré Roger Federer.

Roger Federer Andy Roddick