"Federer est heureux de répondre aux questions sur le jeu, mais quand il s'agit de.."

Un journaliste du New York Times a parlé de l’état d’esprit de Roger Federer.

by Shyrem
SHARE
"Federer est heureux de répondre aux questions sur le jeu, mais quand il s'agit de.."

Roger Federer espère être de retour sur les courts de compétition à la fin de l'été ou au début de l'automne, il sera ainsi probablement à la Laver Cup (qui se tiendra à l'O2 Arena de Londres en fin septembre).

Les deux dernières années ont été un véritable calvaire pour la légende suisse du tennis, puisqu’il a dû recourirà 3 opérations chirurgicales sur son genou droit.

Dans une longue interview accordée à Tennis Deutschland, Christopher Clarey, un journaliste du New York Times, a évoqué l’optimisme de Roger Federer s’agissant de son retour prochain.

Clarey a parlé de l’état d’esprit de Roger Federer

"Roger Federer est un optimiste, il a une énergie positive comme celle des petits enfants (lorsqu’ils sont enthousiastes). Il a certainement deux objectifs : d'abord, faire soigner son genou voir de pouvoir vivre plus tard normale avec ses enfants.

C'est donc une grande source de motivation", a commencé Clarey. "Et le deuxièmement… eh bien, les gens se demandent depuis 2009, lorsqu’il a finalement remporté l'Open de France, quand Roger allait prendre sa retraite.

Il en est immunisé (des questions sur la retraite). Ses modèles sont des gens comme Laver, Rosewall ou Agassi. Je ne pense pas qu'il aimerait le fait de revenir juste pour participer à la Laver Cup. Peut-être que ce sera le cas, mais je ne pense pas que ce soit ce qu'il veut", a déclaré le journaliste.

"En fin de compte, c'est quelqu'un qui aime jouer au tennis, qui aime sentir la balle sur la raquette. Et qui aime aussi la compétition." Christopher Clarey s'est souvenu d'une époque où Federer hésitait à ce que l'auteur publie son adresse et la façon dont il est soudainement devenu protecteur au sujet de sa vie privée en famille.

"J'étais sur la route avec lui en Argentine, c'était en 2012. C'était une grande conversation jusqu’au moment où j’ai dit soudain quelque chose à propos de Lenzerheide. Alors, il s’est arrêté et clairement déclaré : ‘N'écris pas où j'habite !’.

. C'était intéressant parce que c'était un changement si brusque. Roger souhaite protéger sa vie privée et il a fait un excellent travail (sur ce plan). Il est heureux de répondre aux questions, de discuter du jeu. Mais quand il s'agit du domaine familial, c'est plus sensible", a ajouté Clarey.

Roger Federer
SHARE