"C'est normal qu'il ait battu Roger Federer autant de fois", déclare l'ancien Top 5



by   |  LECTURES 13255

"C'est normal qu'il ait battu Roger Federer autant de fois", déclare l'ancien Top 5

Les deux dernières saisons ont été particulièrement difficiles pour Roger Federer, qui a dû se soumettre à une opération du genou à 3 reprises. L'ancien numéro 1 mondial n'a disputé que 13 matchs officiels durant la saison 2021, pour récolter 9 victoires et 4 défaites.

Quelques semaines après voir perdu en quart de finale de Wimbledon contre Hubert Hurkacz, le champion suisse a annoncé qu'il allait devoir se faire opérer du genou pour la 3e fois en 18 mois. Le champion en Grand Chelem à 20 reprises espère maintenant revenir sur le court de compétition à la fin de l'été ou, au moins au début de l'automne.

Il prévoit en tout cas de participer à la Laver Cup (qui se déroulera à l'O2 Arena de Londres en fin septembre). Le natif de Bâle de 40 ans a vu Rafael Nadal prendre sa place à la tête du classement de tous les temps en Majeur, tandis que Novak Djokovic a pour sa part récupéré le record absolu du nombre de semaines passées à la tête du classement ATP.

Federer est défavorisé par 16-24 dans les face-à-face avec Nadal, mais aussi 23-27 dans les head to head avec Djokovic. Dans une longue interview avec le magazine espagnol "Jot Down", Alex Corretja a expliqué pourquoi Roger Federer ne peut pas être éliminé du débat sur le GOAT du tennis.

Corretja s’est exprimé au sujet de Federer

"Quand les gens disent que Roger Federer a perdu plus de fois contre Novak Djokovic et Rafael Nadal plutôt que l'inverse, et que c'est la raison pour laquelle il ne peut pas être le meilleur de l'histoire, c'est absurde pour moi", a dit Corretja.

"En raison de son style de jeu (très défavorable à celui de Federer), Nadal lui cause évidemment beaucoup de dégâts", a-t-il continué. Corretja estime que puisque Nadal peut cibler sans relâche le revers de Federer grâce à son coup droit qui contient beaucoup d’effet, il était naturel que le Suisse ait du mal à aborder leurs rencontres.

"Le seul point noir tactique qui lui fait mal (à Federer) est la balle haute du revers, et le meilleur coup de l'histoire est le coup droit croisé haut de Rafa sur le revers de son adversaire", a expliquél’ancoen pro espagnol.

"Le meilleur (coup) de l'un se conjugue avec le seul point faible de l'autre. Et le fait que Djokovic l'ait battu est également normal ; parce qu'il neutralise son service comme personne d'autre n’est capable de le faire, parce qu'il joue très longtemps, parce qu'il ne le laisse pas prendre son coup droit comme il le souhaiterait", a ajouté l’analyste.

"C'est normal qu'il l’ait battu à plusieurs reprises. Ce que je veux dire, c'est que c’est une question de styles de jeu, rien de plus."