Stefan Edberg : "Entraîner Roger Federer était un honneur"



by   |  LECTURES 11473

Stefan Edberg : "Entraîner Roger Federer était un honneur"

Dans sa pire saison depuis 2001, Roger Federer n'a remporté qu'un seul titre en 2013. Le Susse n'a pas réussi à se battre contre Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray, qui l'ont laissé derrière lui.

Prêt à apporter des changements radicaux, Roger a commencé à jouer avec le cadre de raquette plus surdimensionné et a appelé de nouveaux visages dans sa boîte, contactant l'une de ses idoles Stefan Edberg.

Le Suédois est allé à Dubaï avec Roger pendant une semaine, où ils ont appris à se connaître et la chimie est née. Avec Stefan à ses côtés, Federer a atteint la demi-finale de l'Open d'Australie en 2014 avant de remporter le premier titre ensemble à Dubaï.

Le Suisse a été finaliste à Indian Wells et Monte Carlo avant de défendre son titre de Halle et de se qualifier pour la finale de Wimbledon. Il l'a perdu contre Novak Djokovic en cinq sets passionnants et a raté une chance d'ajouter un autre trophée majeur.

Roger Federer et Stefan Edberg: Roger Federer et Stefan Edberg ont travaillé ensemble pendant deux ans. Federer a conquis Cincinnati, Shanghai et Bâle à la fin de la saison, soutenu par la demi-finale de l'US Open et le match pour le titre lors de la finale de l'ATP.

Pour la première fois en trois ans, Federer a remporté six titres ATP en 2015, dont Brisbane, Dubaï, Istanbul, Halle, Cincinnati et Bâle. Comme lors de la saison précédente, Roger était vif et agressif, se précipitant vers le filet et gardant les points sur sa raquette autant que possible.

À la fin de l'année, Roger et Stefan ont décidé de mettre fin au partenariat qui ne devait durer qu'un an, se disant de belles choses l'un sur l'autre. Edberg a déclaré que c'était un honneur d'entraîner Roger Federer, louant le Suisse et ses connaissances en tennis.

De plus, le Suédois a souligné les changements qu'ils ont apportés à son jeu, ce qui a aidé Roger à rester compétitif dans les années à venir. "C’était un honneur d'être invité à entraîner Roger Federer.

J'ai mis du temps à me décider. Nous avons passé une semaine à Dubaï pour faire connaissance avant de partir sur le Tour. Pour résumer les choses, c'était génial d'être autour de Roger.

Nous avons parlé de tennis et de stratégie, et il est un tel ambassadeur de notre sport. Il voulait changer son jeu, ce qui explique peut-être en partie pourquoi il m'a emmené pour avoir quelques idées.

Il en sait tellement sur le tennis et vous ne pouvez pas lui apprendre grand-chose. Il comprend tout sur le terrain. C'était bien d'avoir quelqu'un d'autre qui a été dans la même position, d'être en finale et d'essayer de changer la donne.

Une fois que vous vieillissez, vous devrez peut-être changer votre jeu, sur lequel nous avons beaucoup travaillé. Je pense que ce qui est génial, c'est qu'il a changé de raquette pour une raquette plus moderne - c'était la clé.

Il a légèrement changé son jeu; son mouvement est devenu un peu plus agressif, ce que je pense qu'il devait faire. Cela a très bien fonctionné et c'était bien d'être là", a déclaré Stefan Edberg.