Roger Federer : enthousiasme mitigé face au nouveau stade du Miami Open

Federer revient avec de la nostalgie sur les bons souvenirs qu'il a vécus Key Biscayne

by Shyrem
SHARE
Roger Federer : enthousiasme mitigé face au nouveau stade du Miami Open

Roger Federer a avoué que tout ce qui gravitait autour du Miami Open disputé à Key Biscayne lui manquera. Pour la première fois depuis 31 ans, l'événement a bien changé de lieu et se déroulera dans le nouveau Hard Rock Stadium.

"C'était un grand événement", a déclaré le natif de Bâle, "C'était considéré à l’époque comme le cinquième Chelem. Nous y avons joué nos meilleurs matches à 5 sets depuis le début.

Beaucoup de choses ont changé. J'ai vécu une bataille épique là-bas. Je me souviens quand j'ai remporté le tournoi des juniors en 1998 contre Guillermo Coria en finale, battant David Nalbandian en demi-finale, pour obtenir le n.1 mondial chez les juniors.

C'était la première année que cet événement se tenait à Crandon Park. J'ai donc des sentiments mitigés au sujet du changement [de lieu du Miami Open], mais j'espère que tout ira pour le mieux.

Et je comprends aussi la logique derrière tout ça, vous savez, mais bien sûr l’endroit me manquera. C'est normal, je pense, comme chez tous les joueurs". Quel effet ça lui fera de jouer dans un stade NFL (football américain) ? "Je ne sais pas.

C'est la première fois pour moi (sourire). Je suis sûr que ça sera excitant, en tout cas". A propos du parcours de son plus jeune collègue Karen Khachanov, Federer a ajouté : "Il a monté en créneau après une bonne saison (...) Mais ce n'est certainement pas facile, vous savez.

Je n'ai jamais entendu personne dire : ça a été très simple pour moi. Cela prend du temps, vous savez. Je pense qu'il revient à sa vieille raquette. Et je pense aussi que c'est bien de tester des raquettes, de tester les cadres, de nouvelles technologies, car tout d’un coup, vous pouvez réaliser que quelque chose cloche au niveau de la vôtre.

Même chose avec les cordes, d'ailleurs. Il y en a tellement sur le marché que j'ai toujours été curieux de découvrir ce qu’il y avait comme nouveautés, pour peut-être en trouver des meilleures".

Roger Federer Miami Open
SHARE