"Roger Federer est très pondéré", déclare un Top Manager de Football



by   |  LECTURES 1397

"Roger Federer est très pondéré", déclare un Top Manager de Football

Andy Murray, âgé de 34 ans, admet qu'il avait des doutes lorsqu'il a perdu la finale de Wimbledon 2012 contre Roger Federer. À l'époque, Murray été l'un des joueurs les plus réguliers du circuit masculin, mais il avait toujours du mal à remporter un titre du Grand Chelem.

Après avoir perdu cette fameuse finale à Wimbledon 2012, le bilan de Murray en finale du Grand Chelem était alors de 0-4. À l'époque, Murray faisait régulièrement de grandes apparitions en Grand Chelem qui se terminaient souvent par une élimination en demi-finale.

"Quand j'ai perdu cette finale de Wimbledon en 2012 contre Roger, la pression montait encore, il y avait d’innombrables questions à mon suhet : si je pouvais vraiment gagner un titre du Grand Chelem, si c'était même une chose possible", a révélé le chyampion britannique.

"Je me suis aussi moi-même posé ces questions. Je travaillais très dur pour y arriver et je n'arrivais pas à franchir la ligne", a ppoursuivi Murray. Il était très ému après la finale de Wimbledon 2012 et a même fondu en larmes.

"Après ce match, j'ai évidemment été très contrarié durant quelques jours, comme si j'acceptais que cela n'arriverait peut-être pas, que je ne gagnerais peut-être jamais majeur.

Mais ce que je pouvais contrôler, c'était l'effort et tout ce que je faisais pour essayer d'avancer, pour continuer à m'améliorer", a déclaré Murray. Un mois plus tard, Murray a écrasé Federer aux Jeux olympiques de Londres en 2012 pour remporter sa toute première médaille d'or.

Quelques semaines après être devenu champion olympique, Murray a ensuite battu Novak Djokovic en finale de l'US Open pour soulever enfin son premier trophée en Grand Chelem.

Federer manquera probablement Wimbledon 2022

Le manager de l'AFC Bournemouth, Scott Parker, pense que Roger Federer est un maître dans l'art de contrôler ses émotions lorsqu’il joue au tennis.

C’est aussi la raison pour laquelle, il veut que son équipe apprenne dxes choses ou deux de la part du joueur suisse. "L'état émotionnel des joueurs et l'état émotionnel des joueurs professionnels dans n'importe quel sport consitue la clé", a dit Scott Parker.

"Et ce que je veux dire, c'est le fait de ne pas s'impliquer émotionnellement dans un jeu, de ne pas dévier de sa trajectoire ou de changer d’attitude. Ou même d’être dans l’excès, quoi qu'il arrive", a-t-il expliqué.

Le joueur de 41 ans a ensuite cité l'exemple de Roger Federer, en mentionnant comment le Suisse est capable de toujours garder la tête froide, même face à l'adversité. Parker a exprimé son désir de voir son équipe de Bournemouth s'imprégner de cette qualité du champion suisse détenteur de 20 titres majeurs.

"Vous regardez le meilleur au monde, Roger Federer, vous ne sauriez pas s'il domine avec deux sets d’avance ou s’il perd avec deux sets de retard", a affirmé Scott Parker. "Il est très pondéré.

Il s'en tient au processus et comprend bien ce qu'il fait. C'est là que nous devons en arriver. Mais je comprends que nous sommes une jeune équipe et que tout cela est beaucoup plus facile à dire qu'à faire."