Roger Federer : "Voyager avec les enfants, ça ne simplifie pas les choses"


by   |  LECTURES 2019
Roger Federer : "Voyager avec les enfants, ça ne simplifie pas les choses"

Roger Federer a quitté Dubaï dimanche dernier, 24 heures seulement après la finale de l’ATP 500 où il a remporté le titre face à Stefanos Tsitsipas. Le Suisse a débarqué dans la foulée en Californie, pour le Masters 1000 d'Indian Wells, avec sa femme Mirka et ses quatre enfants.

12 heures de décalage horaire, c'est lourd”, a avoué le 20 fois champion en Grand Chelem, “C’est pourquoi il était important d’arriver ici le plus tôt possible pour s’habituer au décalage horaire, en allant se coucher à des horaires réguliers et surtout pour dormir suffisamment.

Le fait de voyager avec les enfants ne simplifie certainement pas les choses, mais nous sommes heureux. On est arrivé ici lundi dernier et là je me sens beaucoup mieux (...) Dès que je quitte un endroit, je me projette déjà vers l'avenir et prépare la suite.

Puisque normalement ça me fatigue de voyager, j’arrive à bien dormir dans l’avion, dès que la cabine commence à bouger et à vibrer. Je ferme mes yeux tout de suite”. Au-delà des 100 titres, il ne faut pas oublier le chiffre ahurissant des 150 finales disputées par Federer : “Je pourrais les énumérer l’une après l’autre, même si je ne me souviens pas du score.

Ceci dit, si on me demande qui était mon adversaire en huitièmes à Wimbledon 2006, je n’ai plus aucune idée”.