Federer: "Ce n'est un secret pour personne que j'aime cet événement et que..."

Roger Federer: "Je voulais juste garder cet état d'esprit frais"

by Shyrem
SHARE
Federer: "Ce n'est un secret pour personne que j'aime cet événement et que..."

"Fedal, sera de retour !" L’annonce récente a suscité la joie des fans des deux athlètes et de beaucoup d’amateurs de tennis. Il y aura donc encore une occasion de revoir deux grands champions comme Roger Federer et Rafael Nadal jouer un match de compétition ensemble, dans la même moitié du court.

Aussi, ce rendez-vous n'est pas si loin que ça : ce sera à la Laver Cup, lors de l’édition prévue en septembre prochain. La Laver Cup 2022, conçue par le Suisse lui-même, a confirmé et pratiquement officialisé la participation à Londres des deux joueurs, qui ont remporté ensemble 41 titres du Grand Chelem au total.

Bref, le compte à rebours peut dès lors commencer en attendant ce moment, qui a pour seule inconnue l’état de la condition physique du natif de Bâle, qui va pourtant tout faire pour retrouver les courts de compétition cette saison et disputer le tournoi par équipe.

Si cela se produit, Roger portera à nouveau le maillot bleu de l'équipe d'Europe, dirigée par Bjorn Borg, après avoir fait l'impasse sur l'édition 2021 à Boston mais en la regardant quand même depuis les tribunes, malgré le fait qu’il marchait avec des béquilles.

"J'ai hâte de revenir d'ici la fin de l'année, la Laver Cup fait partie de mon plan. Ce n'est un secret pour personne que j'aime cet événement et que je suis super excité d'être à l'O2 et à Londres, l'une des plus grandes villes du monde", a expliqué Roger Federer.

Federer a subi sa troisième opération au genou

S'adressant au Crédit Suisse, Roger Federer s’est exprimé sur de nombreux sujets, dont sa transition entre le fait d’avoir été tout le temps enn voyage et le fait de jouer dorénavant un rôle plus actif en tant que père au foyer.

"Les dernières années m’ont définitivement montré comment cela pouvait être, comment je pouvais gérer un style de vie plus lent… ", a déclaré Federer. "Je me réveille plus tôt que jamais parce que mon corps n’a pas besoin d'autant de repos qu'avant.

En fait, j'ai plus de temps libre quand je me réveille à 7 heures du matin. Je veux rester curieux et vraiment apprendre, vous savez... juste travailler dur, mais toujours apprécier le processus. La transition sera intéressante, ma vie sera différente, et j’aurai peut-être parfois des embûches, vous savez", a-t-il poursuivi.

"Peut-être que je vois plus facilement que ça ne sera, mais je suis très confiant à ce sujet et ce n’est pas parce que je ne veux pas aire mon retour. Nous verrons comment ça se passera." Au cours de l'interview, on a également demandé à Roger Federer s'il avait déjà senti qu'il était destiné à de plus grandes choses durant ses premières années au tennis.

"Mais bien sûr, au fil du temps, vous réajustez vos objectifs, et il s’agissait de passer du top 100 au top 50 au top 10, jusqu'à un jour, espérons-le (quand on est jeune), d’atteidre le numéro 1 mondial, puis de se battre à Wimbledon et de rester numéro 1 mondial.

C’est étrange comme les choses ont changé, vous savez ?" a-t-il ajouté. "Je me souviens du garçon que j'étais et qui voulait toujours être si génial, juste un jeune garçon qui avait un rêve. Je voulais garder cet état d'esprit frais… c'est ce qui m'a maintenu sur le court."

Roger Federer
SHARE