Ce jour-là: Roger Federer perd la finale de Brisbane contre Lleyton Hewitt



by   |  LECTURES 6575

Ce jour-là: Roger Federer perd la finale de Brisbane contre Lleyton Hewitt

Après six titres ATP derrière son nom en 2012, Roger Federer détenait 76 trophées au total, juste un de moins que John McEnroe, le troisième joueur le plus titré de l'ère Open.

Au lieu de dépasser l'Américain, Roger n'a pu égaler son record qu'en 2013, remportant un titre à Halle pour la pire année depuis 2001 et abandonnant le top-5. Roger a lancé la saison 2014 à Brisbane, faisant ses débuts à la Pat Rafter Arena et se qualifiant pour la 114e finale d'ATP après des triomphes sur Jarkko Nieminen, Marinko Matosevic et Jeremy Chardy.

Le favori à domicile Lleyton Hewitt se tenait entre Roger et le trophée, poursuivant le premier titre ATP depuis 2010 et le 29e au total. C'était leur 27e et dernière rencontre ATP, 15 ans après leur premier affrontement sur le Tour à Lyon alors qu'ils étaient encore adolescents.

Jusqu'en 2003, l'Australien avait un net avantage de 7-2 sur le Suisse, qui a renversé la vapeur entre l'Open d'Australie 2004 et 2010 et a renversé Lleyton 15 fois de suite ! Pourtant, Hewitt gagnerait deux de leurs trois dernières rencontres, battant Roger 6-1, 4-6, 6-3 en deux heures et sept minutes pour soulever le trophée de Brisbane et briller à domicile juste avant son 33e anniversaire.

Des erreurs non forcées ont parsemé le match entre deux grands rivaux, et Roger n'a pas pu trouver ses tirs, pulvérisant plus de 40 fautes directes et traînant dans le département des erreurs forcées pour finir du côté des perdants malgré avoir frappé plus de coups gagnants que Lleyton.

L'Australien a eu l'avantage dans les échanges les plus courts, où le Suisse aurait dû avoir le dessus, et a renversé le Suisse dans les échanges les plus prolongés pour ramener la rencontre à la maison et commencer une célébration du titre.

Roger Federer à Brisbane en 2014 :

Lleyton Hewitt a battu Roger Federer en trois sets à Brisbane 2014. Hewitt n'a décroché que 50% du premier service et a dû travailler dur dans ses jeux, repoussant neuf chances de break sur dix et augmentant la pression sur Federer.

Roger n'a pas pu le supporter, tirant 13 aces mais luttant pour produire des nombres plus efficaces au premier service et se faisant breaké quatre fois sur 11 occasions offertes à Lleyton. Le Suisse a commis une erreur de coup droit et a subi un break dans le premier jeu avant de pulvériser une autre erreur de coup droit dans le cinquième jeu pour pousser Lleyton à 4-1.

Servant à rester dans le set, Federer s'est breaké pour la troisième fois après un autre coup droit lâche dans le septième jeu, remettant le set à Lleyton à 6-1 en seulement 27 minutes devant Rod Laver.

Servant à 3-4 dans le deuxième set, Roger a repoussé une chance de break avec un smash gagnant, a clôturé le match avec deux aces et a marqué son premier et unique break dans le suivant après que Lleyon ait perdu un avantage de 40-0 !

Avec un élan de son côté, Federer a décroché quatre coups gagnants dans le dixième jeu pour l'emporter à 6-4, espérant qu'il en soit de même dans le set décisif.

Hewitt a dû creuser profondément dans le premier jeu du set final, repoussant quatre occasions de break et réalisant une prise critique qui l'a maintenu dans le match. Roger Federer a gaspillé plus d'opportunités lors du troisième jeu et en a payé le prix lors du suivant lorsque son coup droit a atterri longtemps, se breakant pour envoyer l'Australien 3-1 devant.

Lors du septième jeu, Lleyton a repoussé plus de chances de break et a scellé l'accord avec une prise confortable à 5-3 pour recevoir une ovation debout de Pat Rafter Arena pour sa première couronne ATP à domicile depuis Sydney en 2005.