Stefanos Tsitsipas : Je ne pensais pas que Roger Federer jouerait encore à 40 ans



by   |  LECTURES 1806

Stefanos Tsitsipas : Je ne pensais pas que Roger Federer jouerait encore à 40 ans

Le Grec Stefanos Tsitsipas pense que Novak Djokovic, 34 ans, est toujours "capable de beaucoup de choses" Il a également cité Roger Federer, 40 ans, comme exemple de la façon dont un joueur de haut niveau peut rester actif si longtemps.

Federer, âgé de 40 ans, a remporté deux titres consécutifs que sont l'Open d'Australie en 2017 et 2018, et a fait tout le chemin à Wimbledon en 2017. Federer a subi une opération au genou qui a mis fin à sa saison dès le mois d’août, mais Tsitsipas est convaincu que le Suisse fera son retour.

"Personne ne le sait. Je pense toujours qu'il est capable de beaucoup de choses", a déclaré Tsitsipas, lorsqu'on lui a demandé combien de temps Djokovic pourrait rester au sommet du tennis masculin.

"Qui aurait pensé que Roger Federer jouerait encore à 40 ans ? Pas moi. Mais je suis sûr qu'il fera son retour", a aussi déclaré Tsitsipas à BILD.

Federer a joué pour la dernière fois à Wimbledon

Après avoir subi une défaite en trois sets face à Hubert Hurkacz en demi-finale de Wimbledon, Federer a mis du temps avant de décider de se faire opérer à nouveau.

"Ce fut un processus difficile que le fait de prendre cette décision, simplement parce que j'ai déjà subi quelques opérations au genou l'année dernière (ndlr. 2 opérations)", a déclaré Federer lors de la Laver Cup.

"J’ai été vraiment mécontent de la façon dont les choses se sont déroulées à Wimbledon. J'étais tout simplement loin de la forme que je voulais pour jouer au plus haut niveau.

Mais j'ai fait de mon mieux et à la fin, à un moment donné, trop c'est trop. Maintenant, je dois juste procéder étape par étape." Dans son interview durant la Laver Cup, Federer a également souligné qu'il ne précipiterait pas son retour sur le circuit, cette fois-ci.

"Je dois d'abord marcher correctement, courir correctement, puis faire des pas chassés ainsi que tout le travail d'agilité, puis je dois finalement faire mon retour sur le court de tennis", a-t-il déclaré.

"Mais cela va me prendre quelques mois de plus, et ensuite nous verrons comment les choses se passeront à un moment donné l'année prochaine. Je dois prendre mon temps. Je ne veux pas me précipiter dans quoi que ce soit à ce stade.

Il y va également de ma vie (de l’usage de ses pieds). Je veux m'assurer que je pourrai faire tout ce que je veux faire plus tard. Rien ne presse, donc je suis vraiment bien placé. Je pense que le pire est derrière moi. Je suis vraiment heureux", a expliquéle Suisse.