Souvenir de Roger Federer: "J'avais la victoire entre les mains, puis il a plu"



by   |  LECTURES 527

Souvenir de Roger Federer: "J'avais la victoire entre les mains, puis il a plu"

Roger Federer n'a jamais remporté le titre aux Masters de Rome, perdant trois finales contre Rafael Nadal et Felix Mantilla. En 2009, Federer a atteint la demi-finale au Foro Italico et a affronté le champion en titre, Novak Djokovic.

Après deux heures et 11 minutes, Djokovic a battu Federer 4-6, 6-3, 6-3, délivrant sa quatrième victoire sur le Suisse et la première sur la surface la plus lente. Federer a eu une énorme chance de franchir la ligne d'arrivée en premier, jouant à un niveau élevé lors du premier jeu et se forgeant une avance de 3-1 dans le deuxième et troisième set.

Pourtant, cela n'a pas suffi à le propulser à la maison, car il a perdu du terrain après le retard de la pluie dans le deuxième set et à nouveau après avoir pris l'avantage dans le set décisif.

Le Suisse a pris de l'élan, servant bien dans le premier set et saisissant la cinquième chance de break à 4 partout pour prendre l'avantage. Le Suisse s'est breaké au début du deuxième set, a produit une prise confortable et a créé plus d'opportunités au retour du troisième jeu qui auraient pu le rapprocher de la ligne d'arrivée.

Réflexions de Roger Federer :

Roger Federer a partagé ses réflexions sur la demi-finale de Rome en 2009 contre Novak Djokovic. Novak a survécu d'une manière ou d'une autre à ce troisième jeu, puis la pluie les a éloignés du terrain pendant 70 minutes.

Une fois de retour, le Serbe a agi comme un joueur mieux préparé, frappant avec plus d'énergie et volant le service de Roger dans le sixième et huitième jeu avant de clôturer le set avec une emprise à zéro pour un score de 6-3.

Federer a récupéré et produit deux jeux de service confortables au début du jeu décisif et a battu Djokovic à 15 dans le quatrième jeu pour ouvrir une avance de 3-1 lorsque le coup droit de Novak a atterri loin du terrain.

Djokovic est revenu amoureux dans le cinquième jeu avec un coup droit croisé gagnant et a égalisé le score à 3 partout avec une bonne prise. Novak a pris de l'élan à ces moment-là, et il a battu Federer dans le septième et neuvième jeu pour sceller l'accord et avancer dans le choc pour le titre contre Rafael Nadal.

Federer s'est senti déçu après avoir perdu une telle avance avant la pluie, surtout s'il avait remporté le troisième jeu et ouvert un avantage de 3-0. Roger a également noté que le retard de la pluie est arrivé à un moment parfait pour son rival, qui était un joueur différent une fois de retour sur le terrain.

"J'étais en forme, et c'est dommage que je n'aie pas fait le deuxième break avant le retard de la pluie. Novak avait plus d'énergie à notre retour, car il était assez plat avant le break.

Soudain, c'est devenu un match différent, et il était le meilleur rival. J'aurais dû tenir au moins une fois ; alors, j'aurais eu une meilleure opportunité. J'ai eu la victoire sur ma raquette, et c'est décevant.

Le retard de la pluie est arrivé à un moment parfait pour Novak car il a connu un match de service difficile à 2-0. Au lieu de perdre avec un score de 3-0, il a tenu à réduire le déficit, puis la pluie arrive, et il a quelque chose de positif à regarder.

Quand nous sommes revenus, les conditions ont changé et cela l'a aidé. Mais encore une fois, qui sait. Il aurait pu revenir de toute façon et me battre à la fin. Il a bien fait aujourd'hui d'utiliser le retard pluie en sa faveur, c'est sûr.

Mon service ne fonctionne plus comme avant, et cela ne m'a pas aidé dans certains moments cruciaux. J'ai raté le timing après le break ; les conditions se sont envenimées et la balle a volé plus qu'avant.

Honnêtement, je ne pense pas avoir perdu le match à cause de mon revers", a déclaré Roger Federer.