"Roger Federer n'a pas osé agir comme ça", déclare son ancien entraîneur



by   |  LECTURES 1695

"Roger Federer n'a pas osé agir comme ça", déclare son ancien entraîneur

Roger Federer est aujourd'hui unanimement reconnu comme étant un exemple de classe et de style, faisant le nécessaire pour toujours donner une bonne impression sur et en dehors du court. L'ancien numéro 1 mondial s’est maintenu au plus haut niveau pendant un nombre incroyable d'années, à tel point qu'il suscite l'admiration non seulement de plusieurs de ses collègues au tennis, mais également celle des collègues des autres disciplines.

Le champion natif de Bâle vient d'avoir 40 ans et la suite de sa carrière ne tient plus qu'à un fil. Celui qui est aussi 20 fois champion du Grand Chelem n'a disputé que cinq tournois depuis son retour en mars dernier, tout en ayant les quarts de finale à Wimbledon comme étant son meilleur résultat de la saison.

Une rechute de son genou droit l'a empêché de participer aux Jeux olympiques de Tokyo, puis l’a obligé à abandonner les Masters 1000 de Toronto et Cincinnati. Roger Federer ne participera pas non plus au dernier Grand Chelem qui se jouera à New-York sous peu.

Madeleine Barlocher, qui a entraîné Federer quand il était très jeune, a accordé une longue interview à 'We Love Tennis France', une rencontre dans laquelle elle a rappelé les premiers pas de celui que l’on nomme le Maestro suisse.

Federer a été touché par des blessures

"Non, pas chez moi, Roger Federer n'a pas osé agir comme ça (s’énerver, dire des jurons, casser des raquettes)", a déclaré Madeleine Bärlocher.

"A Bâle, il a progressé très vite. Du coup, il était satisfait. Puis, quand il a commencé à jouer dans les gros tournois, il ne progressait pas aussi vite. Du coup, il se retrouvait frustré et jetais souvent sa raquette.

Sinon, il a toujours juré, mais bon, c'est le lot de tous les jeunes." Bärlocher a ajouté que c'était Mirka qui avait aidé le jeune Roger Federer à tourner la page en ce qui concerne son mauvais comportement sur le court.

"Comment expliquez-vous qu'il était si agité, plus jeune, alors qu'il semble si calme sur le court aujourd'hui..." "C'est grâce à Mirka..." a répondu Barlocher.

"C'est un peu un mystère pour nous tous... Elle est venue au club pour participer à des tournois, elle est aussi venue jouer avec des amis. En fait, ils s'étaient vus avant les Jeux olympiques de Sydney.

À cette époque-là, seul Peter Carter pouvait vraiment le calmer [à part Mirka]", a déclaré Barlocher. "Roger et Peter s'entendaient très bien. Carter l'a beaucoup aidé et l’a bien entraîné au niveau tactique, notamment lors des compétitions.

Son expérience du circuit et son niveau de jeu lui ont beaucoup apporté", a-t-elle ajouté. "Roger Federer a beaucoup appris à ses côtés, notamment pour ce qui est de la gestion de ses matchs, car c'est Peter qui l'accompagnait durant les tournois.

Ils ont continué à évoluer ensemble dans les Challengers et dans les grands tournois juniors."