Voici comment Roger Federer a augmenté ses bons résultats contre le top-10 en 2003.



by   |  LECTURES 1040

Voici comment Roger Federer a augmenté ses bons résultats contre le top-10 en 2003.

Roger Federer faisait partie des meilleurs joueurs du monde en 2003, remportant sa première couronne majeure à Wimbledon et ayant la possibilité de devenir numéro 1 mondial cet été-là.

Le Suisse n'a pas pu faire cette poussée supplémentaire et s'emparer du trône ATP à Montréal, à Cincinnati et à l'US Open, luttant un peu contre les blessures dans les événements à venir et perdant le rythme face à Andy Roddick.

Se rendant à la Masters Cup avec un score médiocre de 4-5 contre les rivaux du top-10 cette année-là, Federer était le joueur à battre lors du dernier événement de la saison.

N'ayant pas joué à son meilleur niveau à Bâle et à Paris en raison d'une blessure au dos, Roger a dû se battre contre des joueurs qu'il n'avait jamais battus auparavant à Houston, face à Andre Agassi et David Nalbandian lors des premières rencontres.

Federer a dû travailler dur pour venir à bout du vétéran américain, repoussant deux balles de match dans le tie break du set décisif pour s'imposer 6-7, 6-3, 7-6 et prendre un départ gagnant.

Dans la deuxième rencontre, le Suisse a remporté sa première victoire sur David Nalbandian, battant l'Argentin 6-3, 6-0 et prenant confiance avant les défis suivants.
Dans le dernier match du tournoi de poule, Roger a éliminé le numéro 2 mondial Juan Carlos Ferrero 6-3, 6-1 pour un score parfait dans son groupe et le choc en demi-finale contre le numéro 1 mondial Andy Roddick.

Le Suisse a battu l'Américain 7-6, 6-2 pour se qualifier pour la finale et franchir une étape supplémentaire après sa défaite en demi-finale du même événement à Shanghai un an auparavant.

Roger n'a jamais été confronté à une balle de break et a bien dompté ses coups pour frapper 30 gagnants et rester autour de dix fautes directes. Roddick n'a pas pu suivre ce rythme, se laissant distancer dans les échanges les plus courts et les plus avancés et perdant du terrain après le tie break du premier set pour propulser Roger dans l'affrontement pour le titre.

C'était le quatrième triomphe de Roger dans le top 10 de la semaine, égalant tout ce qu'il avait réalisé avant Houston et espérant plus en finale.

Roger Federer a battu Andy Roddick à la Masters Cup en 2003.

"C'est mon meilleur match de la semaine jusqu'à présent.

J'ai joué un tennis solide du début à la fin. Lors des trois rencontres précédentes, j'ai dû faire face à de grands joueurs en retour. Aujourd'hui, un grand serveur était de l'autre côté du filet, et c'était une expérience complètement différente.

Demain devrait être le plus grand test de la finale ; je m'en réjouis. J'ai une chance d'améliorer mon classement et de devenir numéro 2 mondial ; c'est une motivation supplémentaire.

Participer à la Masters Cup est déjà une grande chose en soi. J'ai franchi une étape de plus par rapport à Shanghai l'année dernière, et j'ai une chance de remporter le tournoi."

"André et moi allons donner le meilleur de nous-mêmes. Nous avons joué il y a quelques jours, et maintenant nous devons recommencer ; je n'ai jamais vécu cela auparavant dans un même tournoi.

C'est le dernier match de la saison, et je vais tout donner pour gagner. Mon bilan contre les 10 meilleurs joueurs n'était pas très bon avant la Masters Cup ; je l'ai amélioré et c'est un sentiment agréable", a déclaré Roger Federer.