"Roger Federer est une ombre de ce que nous connaissons", déclare l'ancien No. 1



by   |  LECTURES 1991

"Roger Federer est une ombre de ce que nous connaissons", déclare l'ancien No. 1

Roger Federer devra subir une autre opération au genou droit, la troisième en un an et demi. Cette intervetion chirurgicale l'obligera à connaître un arrêt encore très long et peut-être même définitif.

Cependant, il faudra attendre quelques mois pour savoir clairement si le champion de tennis pourra ou non revenir sur le court de compétition. L'ancien numéro 1 mondial était revenu sur le circuit en mars dernier à Doha, mais il était clair d'emblée qu'il n'était pas à 100% de sa forme physique.

En fait, sa saison n'a jamais vraiment décollé, pas même sur les pelouses de Wimbledon, où il a malheureusement été sorti en quarts de finale et avec un bagel au troiième set (une première pour Roger à Wimbledon) par le Polonais Hubert Hurkacz.

En raison d'une rechute de son genou, le 20 fois champion du Grand Chelem a dû renoncer aux JO de Tokyo et aux Masters 1000 américains, ce qui fut un prélude à sa dernière annonce poignante.

Le Bâlois de 40 ans n'exclut pas un retour sur le circuit l'an prochain, mais les chances de le revoir en compétition sont désormais très minces. S'exprimant sur Tennis Channel, l’ancien rival du Suisse, Andy Roddick, a donné son avis sur la question.

Federer a décidé d'opter pour une autre opération du genou

L'ancien champion de l'US Open a déclaré : "Cela semble inévitable à ce stade. Il revenait de ses deux opérations du genou, il ne bougeait pas bien.

Peut-être qu'il est l'ombre de ce que nous connaissons de Roger Federer. Il essaie de revenir même s'il sait que c'est une bataille difficile. J'espère personnellement qu'il pourra revenir et au moins partir (prendre sa retraite) selon ses propres conditions.

Je m'en fiche s'il n'est pas aussi bon qu'avant, cela m'importe peu à ce stade. Ce qui est important, c'est qu'il puisse avoir les adieux auxquels il aspire" Andy Roddick a également mentionné le professionnalisme de Federer, en particulier le fait qu'il ne se soit jamais retiré d'un match à mi-parcours.

Il est donc acceptable pour Roddick que Roger ne soit pas le même joueur qu'il était autrefois, mais l’ancien pro américan estime que le Suisse a le droit de choisir lui-même un jour pour son départ et selon ses propres termes.

Le joueur à la retraite de 38 ans a ajouté : "S'il veut dire au revoir aux fans lors d'un tournoi, il devrait pouvoir le faire. Nous devons être patients. C'est horrible de voir les icônes du jeu ainsi parce que leurs corps s'éteignent.

Le gars a 40 ans et son corps a été incroyable. L'une des statistiques les plus étonnantes de l'histoire du sport est qu'il ne s'est jamais retiré d'un match", a souligné Roddick.