Roger Federer : "Je n'ai pas la même sensibilité que Sampras"

Le Suisse a tenu des propos très intéressants sur le choix de ses raquettes

by Niccolo Inches
SHARE
Roger Federer : "Je n'ai pas la même sensibilité que Sampras"

En parlant de ses modèles dans l'univers du tennis, Roger Federer ne peut pas se passer de citer Pete Sampras. Le Suisse fait souvent mention de l’ancien n.1 américain lorsqu’il évoque la magie de Wimbledon et la course au record de titres obtenus par “Pistol Pete” sur le gazon londonien, que Federer a par ailleurs atteint et doublé grâce à son 8ème sacre en 2017.

Les deux légendes ont bien d’autres aspects en commun, notamment le partenariat technique avec Wilson. Contrairement à Roger, Sampras n’a pourtant jamais voulu modifier la configuration de sa raquette.

C’est vrai”, a confirmé le n.2 mondial à MyTennis Channel au cours de l’avant-première de la nouvelle ProStaff RF97, “Je n'ai pas la même sensibilité que Pete.

Il a toujours eu les mêmes chaussures, les mêmes raquettes, parfois suivi la même alimentation. Moi, je ne suis pas aussi radical. En revenant au sujet, il y a une peinture élastique sur la raquette qui fait en sorte qu’on ait des sensations légèrement différentes lorsqu'on l'utilise.

En tout cas, j’ai eu suffisamment de temps pour la tester et je m'y suis habitué (...) Dans le passé, j’avais toujours joué avec une raquette à la peinture plus mate, alors que Wilson en voulait une plus brillante.

Après deux tournois et plusieurs sessions d'entraînement, on s’y habitue”. Le 20 fois champion en Grand Chelem s'est enfin confié sur la transition d'un type de cordage à celui qu'a progressivement imposé le tennis moderne : “En 2002, j’avais choisi du cordage en boyau naturel.

Ce fut une bonne décision, cela m’ayant aidé notamment avec le top spin et le contrôle de la balle. Aujourd’hui on joue beaucoup avec des cordes hybrides ou à 100% en polyester. Le cordage en pur boyau a quasiment disparu.

C’est pourquoi j’ai décidé de changer, même si cela m’a pris du temps”, a ajouté Federer.

Roger Federer
SHARE