Roger Federer révèle avoir failli abandonner à Wimbledon 2003


by   |  LECTURES 8504
Roger Federer révèle avoir failli abandonner à Wimbledon 2003

Roger Federer a retracé les huit titres obtenus à Wimbledon dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. En évoquant le premier sacre de 2003, son tout premier succès en Grand Chelem, le Suisse a commenté : “Ce dont je me souviens le plus, c’est ma blessure au dos lors du réchauffement du match de huitièmes face à Feliciano Lopez.

Je n’étais pas assuré de pouvoir terminer la rencontre. Pourtant, j’ai réussi à bien joué en me rétablissant vite pour rejoindre la finale (contre Mark Philippoussis, ndlr).

Je me souviens du fait que j’ai commencé à croire pouvoir devenir le nouveau champion de Wimbledon lorsque j’ai eu deux balles de match. A l’instant où ça s’est effectivement produit, j'ai vécu le moment le plus spécial”.

Concernant la finale la plus longue que Federer a disputé Church Road, en 2009 face à Andy Roddick, le 2e mondial a ajouté : “C’était une année magique, ma femme était enceinte et je venais juste de remporter Roland Garros.

J’avais alors égalé le record de Pete Sampras, 14 victoires en Grand Chelem (...) Plusieurs légendes assistaient à la finale, dont Pete lui-même. C’était compliqué car Roddick était en train de jouer merveilleusement, je pense avoir eu beaucoup de chance en ce match-là, l’un des plus épiques de ma carrière”.

Roger a finalement rappelé le 7ème sacre en 2012, soit le premier Grand Chelem remporté après deux ans de jeun. “La première fois en tant que père”, a-t-il souligné, “J’avais eu un début de tournoi compliqué contre Julien Benneteau, après le fait d’affronter Andy Murray lors d’une finale de Wimbledon et de voir la réaction du public britannique, c’est stupéfiant”.