Roger Federer : "Je sais parfaitement de quelle façon je veux jouer en ce moment"



by   |  LECTURES 1044

Roger Federer : "Je sais parfaitement de quelle façon je veux jouer en ce moment"

atteignant pour la énième fois sa deuxième semaine à Wimbledon. L'ancien numéro 1 mondial, qui s'était présenté à Londres avec très peu de matchs dans les jambes, a dominé l'hôte Cameron Norrie en quatre sets, résistant à la tentative de retour de son adversaire.

Le phénomène suisse a donné des signes encourageants du point de vue de la forme physique et sa confiance en ses moyens ne cesse de croître match après match. Pas mal pour un joueur qui aura 40 ans dans un peu plus d'un mois.

Le 20 fois champion du Grand Chelem avait déjà pris le risque d'être éliminé au premier tour, mais il a pu être sauvé grâce aussi à la malheureuse blessure de Mannarino.

Interviewé quelques minutes après la victoire sur Norrie, le roi Roger a exprimé son espoir d'avoir encore quelque chose dans son réservoir avant de raccrocher sa raquette. Tout juste sorti de deux opérations du genou, Federer s'est montré patient et a trouvé la clé pour retrouver la compétitivité.


"J'ai joué beaucoup de tennis au cours de ma carrière, j'ai adoré chaque minute sur le terrain et j'espère qu'il reste encore quelque chose en moi. Je me sens chanceux de pouvoir jouer en ce moment.

Ces victoires sont d'autant plus spéciales que j'ai presque 40 ans, en effet Wimbledon est mon dernier Grand Chelem avant d'atteindre la quarantaine fatidique. À ce stade, tout cela n'est que du bonus, nous verrons jusqu'où je peux aller" - a-t-il poursuivi.

Le Suisse a bien su retrouver sa concentration dans le quatrième set : "Je suis vraiment soulagé, c'était une bataille difficile. Il méritait de gagner ce troisième set, nous étions très proches en termes de performance.

Je me suis senti bien tout au long du match, j'ai seulement eu un petit passage à vide à la fin du troisième qui m'a coûté le set. Dans l'ensemble, je peux être très satisfait de la façon dont j'ai joué"

Roger Federer a affronté Lorenzo Sonego en huitième de finale

Roger Federer pense que ses victoires sur Richard Gasquet et Cameron Norrie ont fait des merveilles pour son état d'esprit avant la deuxième semaine de Wimbledon.

Federer a déclaré qu'il savait que s'il survivait à la lutte contre Mannarino, il affronterait un adversaire plus favorable en la personne de Gasquet au deuxième tour. "C'est là que je devais probablement sortir du match d'une manière ou d'une autre et me donner une chance de jouer contre Gasquet qui convient mieux à mon jeu, notamment sur les courts plus rapides", a ajouté Federer.

"La même chose contre Norrie, j'ai été très clair sur la façon dont je voulais jouer et c'est comme ça que je veux me sentir, donc j'ai l'impression que grâce à Gasquet et maintenant à Norrie, je suis dans un bien meilleur état d'esprit et je dois l'être si je veux être compétitif pendant cette deuxième semaine ici à Wimbledon."