Roger Federer : "Je voulais juste battre le record de Sampras, tout le reste..."



by   |  LECTURES 3162

Roger Federer : "Je voulais juste battre le record de Sampras, tout le reste..."

Roger Federer cherche un chemin glorieux vers Wimbledon cette année, mais il n'aura pas sa famille à ses côtés. L'octuple champion a confirmé que cette fois, il se rendra sans sa famille au All-England.

Federer est actuellement à Halle, en Allemagne, à la recherche d'un 11e titre record dans l'épreuve sur gazon, qui a servi de cadre traditionnel à Wimbledon. S'exprimant lors d'une conférence de presse avant l'événement dans la ville Allemande, le Suisse de 39 ans a déclaré qu'il n'emmènerait pas sa famille à Wimbledon car ils devraient subir cinq jours de quarantaine sévère.

Il a ajouté que bien qu'il se soit habitué aux voies de la nouvelle normalité, il pourrait être "trop compliqué" pour ses proches et qu'il préférerait ne pas leur causer d'ennuis.

Federer a déclaré qu'il y avait peu d'espoir que les règles de quarantaine changent d'ici le début de Wimbledon et donc sa famille suivra de loin sa saison dans le champ extérieur Anglais.

Il a ajouté qu'il aura son équipe, l'entraîneur Ivan Ljubicic, Severin Luthi et son kiné Dani Troxler, comme compagnie à Wimbledon. Ils étaient aussi avec lui à Roland-Garros.

"La famille ne peut pas venir car elle doit rester en quarantaine pendant 5 jours. L'ensemble du système de bulles est trop compliqué. Les espoirs que cela changera sont enterrés depuis longtemps. C'est pourquoi je vais avec Ivan, Seve et Dani, comme à Paris, " a déclaré Federer.

Le champion a ajouté que sa famille était avec lui depuis qu'il a pris sa retraite de Roland-Garros, mais qu'il se séparera avant de se rendre au Royaume-Uni. Il a dit que cela prendrait beaucoup de temps avant qu'il puisse revoir ses proches, mais ça lui va.

"Ma famille est ici maintenant ; nous sommes ensemble depuis Paris. Le temps de séparation est long avec Paris et Londres, mais ce n'est pas un problème. Cela en fait partie et c'est pourquoi je suis prêt, " a ajouté Federer.

Cela pourrait aussi être le dernier Wimbledon de Roger Federer.

Roger Federer sur l'importance des Grands Chelems :

Roger Federer a fait un retour gagnant au tennis sur gazon en battant Ilya Ivashka avec un score de 7-6 (4), 7-5 à Halle lundi.

Après le match, le Suisse a longuement parlé de la course victorieuse de Novak Djokovic à Roland-Garros et de ce que cela signifie dans le contexte de la course du Grand Chelem. "Il semble que tout tourne autour des titres du Grand Chelem de nos jours et je n'aime pas ça", a déclaré Roger Federer.

"Quand je suis arrivé sur la tournée, il n'y avait pas que les Grands Chelems. C'est Pete Sampras qui a déclenché cela et a soudainement dit que maintenant seuls les Grands Chelems l'intéresseraient.

À l'avenir, plus de joueurs gagneront de toute façon des tournois du Grand Chelem", a-t-il ajouté. "Les Grands Chelems m'ont certainement beaucoup donné, et ils offrent au tennis une grande scène, mais après mon 15e, je me fichais bien d'avoir 15, 16, 17 ou 18.

Je voulais juste battre le record de Sampras, tout le reste était un bonus. Tant que nous (les trois) jouons tout est possible, à la fin, le compte sera fait," a conclu Roger Federer.