Andy Murray : "Roger Federer continue de jouer car il adore ce sport "



by   |  LECTURES 1307

Andy Murray : "Roger Federer continue de jouer car il adore ce sport "

L'ancien numéro un mondial Andy Murray espère que Roger Federer restera sur le circuit autant que possible. Federer, 39 ans, va avoir 40 ans en août, mais est-il encore capable de concourir au plus haut niveau ? "J'ai entendu plusieurs fois au cours des années qu'il allait s'arrêter et les gens ont spéculé à ce sujet à plusieurs reprises - rappelez-vous quand il a perdu contre Tommy Robredo à l'US Open, les gens en parlaient alors.

Je ne sais pas si c'était il y a huit ou neuf ans ou quelque chose comme ça", a déclaré Murray en souriant, "Je veux dire que je ne sais pas s'il va arrêter de jouer cette année ou non.

Je serais surpris qu'il le fasse, vu qu'il est encore capable de jouer et de concourir. On dirait qu'il aime toujours ça. Il a été brillant, et j'espère qu'il continuera à jouer aussi longtemps qu'il le pourra.

Oui, je ne comprends pas vraiment, parce que j'en ai fait l'expérience moi-même, pourquoi les gens veulent toujours poser ces questions sur le moment où quelqu'un va poser sa raquette? Chaque joueur le fera quand il sera prêt.

J'aimerais que tout le monde l'encourage à continuer et à jouer aussi longtemps qu'il le peut, aussi longtemps que son corps peut tenir, parce qu'il nous manquera quand ce sera fini".

Murray continue également de jouer parce qu'il aime le jeu

"La raison pour laquelle je joue encore est que j'aime jouer au tennis", a-t-il ajouté.

Vous savez, j'ai parlé à un certain nombre de mes anciens entraîneurs qui étaient des joueurs et qui ont joué à haut niveau. Je leur ai demandé quand ils avaient fini de jouer ou comment c'était à la fin de leur carrière et tout ça", a déclaré Murray.

"À l'unanimité, ils ont tous dit : " Écoute, c'était extrêmement difficile d'arrêter de jouer, et notre conseil serait de jouer aussi longtemps que tu le peux, tant que tu en profites encore, et que ton corps est encore capable de le faire.

Il y a peut-être des points d'interrogation sur le l'état de mon corps à cet égard."