Wilander : "Roger Federer ne voulait pas perdre contre Novak avant Wimbledon"



by   |  LECTURES 4359

Wilander : "Roger Federer ne voulait pas perdre contre Novak avant Wimbledon"

Mats Wilander, expert tennis d'Eurosport, a suggéré que Roger Federer ne voulait pas subir une défaite contre Novak Djokovic avant Wimbledon et que c'était l'une des raisons de son retrait de Roland Garros.

Federer, ancien numéro 1 mondial, est revenu à Roland-Garros pour la première fois depuis 2019 et a remporté ses trois premiers matchs du tournoi. Après avoir battu l'Allemand Dominik Koepfer en quatre sets au troisième tour, Federer a laissé entendre qu'il pourrait se retirer de l'événement.

Quelques heures plus tard, Federer s'est officiellement retiré du tournoi et a donné un passage à Matteo Berrettini. Federer sortait de deux opérations du genou et ne voulait pas prendre de risques en jouant plus de matchs.

Federer et Djokovic auraient pu se rencontrer en quart de finale de Roland-Garros.

Roger Federer veut gagner Wimbledon

"Oui, je pense qu'il a pris une bonne décision. Je pense qu'il aurait eu des options [pour gagner] contre Berrettini", a déclaré Wilander dans une interview avec Punto de Break.

"Mais bien sûr, il aurait alors pu rencontrer Djokovic et il se pourrait que le Serbe l'ait battu de manière retentissante et, avant Wimbledon - il ne voulait pas cela." "Il est venu à Roland Garros, non pas avec l'idée de gagner, mais avec l'idée de jouer plusieurs matchs.

Il a dû gagner plus que ce à quoi il s'attendait. Mais bien sûr, qu'aurait-il dû faire ? Se retirer alors qu'il avait une balle de match ? Il n'a pas joué à Rome, il n'a pas joué à Madrid.

Il avait besoin d'une victoire ! Ce qu'il a fait me convient. Il savait qu'en jouant ce long match [contre Koepfer], il y avait des possibilités qu'il ne puisse pas récupérer le lendemain, mais il devait gagner ce match pour sa confiance."

"Être là, à minuit, par une nuit froide, avec une piste lourde, pour faire ça. Les gens ont toujours vu Federer, mais tout le monde ne s'est pas rendu compte de ce que Federer a en lui. Il a toujours ce feu en lui qui brille et il pourra toujours faire de grandes choses" a-t-il affirmé.