Roger Federer et la "malédiction Stuttgart" à Wimbledon


by   |  LECTURES 2269
Roger Federer et la "malédiction Stuttgart" à Wimbledon

Roger Federer a interrompu la semaine dernière son "jeun" à Stuttgart, après une demi-finale obtenue en 2016 et la défaite d’entrée subie en 2017 par son ami Tommy Haas. Le Suisse a réussi cette année à y célébrer son 98e sacre Atp, en remportant par ailleurs le 31e tournoi différent au cours de sa carrière.

Cependant, une nouvelle menace à déjouer est dans l’ombre pour le n.1 mondial. Depuis 2015, la Mercedes Cup ne se disputant désormais plus sur terre battue au mois de juillet, les vainqueurs des trois éditions avant celle de 2018 se sont tous inclinés au deuxième tour de Wimbledon dans la même année !

Il y a trois ans, Rafael Nadal fut effectivement battu par Dustin Brown, ensuite Dominic Thiem a été surpris par Jiri Vesely en 2016 et enfin Lucas Pouille s’est fait éliminer par Jerzy Janowicz l’an dernier.

Federer va-t-il être le premier à interrompre une telle série néfaste ? Depuis son premier triomphe aux Championships en 2003, Roger n’a agité drapeau blanc qu’une seule fois avant les quarts de finale, en 2013 (en tant que tenant du titre) face à l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky.