Roger Federer : "J’ai dû réparer certaines choses à Paris que j’ai faite à Genève"



by   |  LECTURES 1412

Roger Federer : "J’ai dû réparer certaines choses à Paris que j’ai faite à Genève"

Roger Federer, 20 fois champion de Major, n'avait pas concouru depuis 13 mois après l'Open d'Australie de l'année dernière, souffrant d'une blessure au genou et subissant deux interventions chirurgicales.

Roger est revenu à Doha en mars et a pris plus de temps avant de se lancer dans la saison sur terre battue à Genève et à Paris. Jouant à domicile à Genève, Federer a perdu lors du premier match contre un joueur de terre battue expérimenté Pablo Andujar avec un score de 6-4, 4-6, 6-4, jouant bien après le premier jeu mais n'ayant pas réussi à remporter la victoire.

Federer s'est breaké à 4-5 dans le premier set et a augmenté son niveau dans le deuxième, perdant cinq points derrière le tir initial et saisissant un break à 1 partout pour passer devant.

Ayant bien servi dans le reste du set, Federer l'a clôturé dans le dixième jeu et a pris de l'élan devant le jeu décisif, où il a pris l'avantage à 4-2. Avec son deuxième jeu de service lâche du match, Federer s'est breaké à 4-3 quand Andujar a placé un coup droit gagnant pour apporter plus de drame.

Perdant du terrain à ces moments-là, Roger a subi un autre break à 4-5, sauvant les deux premiers avec des points gagnants avant de tomber sur le troisième pour finir du côté des perdants.

Désireux d'améliorer son jeu, Federer a joué à un niveau beaucoup plus élevé lors du premier match de Roland Garros, prenant d'assaut Denis Istomin avec un score de 6-2, 6-4, 6-3 en une heure et 33 minutes.

Roger Federer à Roland Garros:

Roger Federer a opéré des changements avant Roland Garros par rapport à Genève. Jouant un tennis agressif au service et au retour, Roger a dominé les échanges les plus courts et a gardé le tir initial en sécurité, ne perdant que 13 points et offrant cinq breaks pour dépasser le sommet avec style et remporter la première victoire majeure depuis l'Open d'Australie de l'année dernière.

Au deuxième tour, Federer affrontera son ancien rival Marin Cilic, contre qui il a disputé deux finales majeures en 2017 et 2018. "Je me suis promis que je ne serais pas aussi loin de la ligne de fond au retour qu'à Genève.

C'était une blague complète. Je ne me sentais pas bien là-bas et je voulais essayer avec la masse. J’ai les idées plus claires maintenant, " a déclaré Roger Federer.