Roger Federer ne pense pas à la première place en fin d’année



by   |  LECTURES 1990

Roger Federer ne pense pas à la première place en fin d’année

Débutant la saison à la sixième place, Roger Federer a inscrit de gros buts en 2003, notamment lors des tournois majeurs. Le jeune Suisse a remporté des titres à Marseille et à Dubaï, jouant bien sur terre battue et conservant son meilleur tennis pour la surface la plus rapide.

Après le premier titre ATP sur gazon à Halle, Roger a remporté la première couronne majeure à Wimbledon, perdant un set en sept rencontres et devenant le prétendant au trône ATP.

Le Suisse a eu l'opportunité de devenir n ° 1 mondial à Montréal, Cincinnati et l'US Open, subissant des défaites face à Andy Roddick et David Nalbandian et espérant une meilleure course lors de la saison en salle.

En octobre, Federer a remporté le dixième titre ATP à Vienne, se qualifiant pour la demi-finale de Madrid une semaine plus tard et cherchant des courses plus profondes à Bâle et à Paris.

Gérant des problèmes de dos, Roger a connu des sorties prématurées lors des deux épreuves, ruinant ses chances de terminer la saison au sommet devant Andy Roddick et Juan Carlos Ferrero.

Avec des possibilités minces, Federer a fait un départ gagnant à l'ATP Masters Cup à Houston, repoussant deux balles de match dans un triomphe avec un score de 6-7, 6-3, 7-6 contre Andre Agassi.

La rencontre a duré deux heures et 25 minutes, et Roger a dû creuser profondément pour évincer le vétéran, venant d'un set down et gaspillant une avance massive dans le set décisif qui aurait pu lui coûter cher.

Roger Federer aux Masters Cup en 2003

Roger Federer a fait un départ gagnant à la Masters Cup de 2003. Le Suisse a retrouvé ses coups dans le deuxième set et a forcé un avantage de 5-3. Recueillant le coup de pouce de la foule locale, Agassi a retiré le break dans le dernier moment après la double faute de Roger pour égaliser le score à 5 partout et établir le tie-break.

Un coup droit gagnant a donné à Agassi la première balle de match à 5 partout, refusée par un service gagnant de Roger, qui a pulvérisé une erreur de coup droit pour offrir une deuxième chance à l'Américain.

Il l'a sauvé avec un coup droit parfait de la ligne au 14e point, a pris un autre point au retour et a scellé l'accord avec un coup droit croisé pour un départ gagnant avant le choc de David Nalbandian.

Interrogé sur la première place du classement ATP en fin d’année, Federer a admis qu'il n'était pas en bonne position, essayant de donner le meilleur de lui-même et se concentrant sur les rencontres plutôt que sur les classements.

"Je ne pensais pas à la première place de fin d'année lors de la rencontre. Ce n'est pas en mon pouvoir et je ne sais pas ce qui doit se passer. Je pense que Roddick doit perdre tous les matches, un scénario possible dans un groupe fort, mais mes chances sont faibles ", a déclaré Roger Federer.