"Ce n'est pas que Roger Federer demeure une idole", déclare un joueur de l’ATP



by   |  LECTURES 1489

"Ce n'est pas que Roger Federer demeure une idole", déclare un joueur de l’ATP

En 2003, nous avions asisté à un Wimbledon chaotique dès le premier tour, puisque le tenant du titre Lleyton Hewitt avait été éliminé dès son premier match contre Ivo Karlovic.

Huit joueurs atteignaient alors les quarts de finale sans avoir jamais remporté Wimbledon auparavant, ce qui ouvrait la voie à quelque chose qui n’avait pas été vue depuis 1973. Un nom evait se démarquer des autres à la fin de la compétiition, et ce fut celui de Roger Federer.

Le Suisse avait battu Andy Roddick et Mark Philippoussis, respectivement en demi-finale et finale pour remporter sa toute première couronne majeure à l’âge de 21 ans. Federer avait été quart de finaliste à Wimbledon 2001, en battant septuple champion Pete Sampras au cours dee cinq sets passionnants avant de perdre une bataille serrée contre Tim Henman.

Deux ans plus tard, Federer était parmi les favoris pour le titre, ayant surmonté une blessure au dos au quatrième tour contre Feliciano Lopez et tout en ne regardant plus en arrière pour saisir la première des 20 couronnes majeures qu’il possède aujourd’hui.

En finale, Federer avait battu Mark Philippoussis par 7-6, 6-2, 7-6, en une heure et 56 minutes, sans jamais faire face à un point de break et tout en faisant tout ce qu'il fallait dans les deux tie-breaks pour soulever le trophée.

Le Suisse n'avait perdu que 19 points au service, et il augmentait la pression de l'autre côté du filet, jouant à un niveau plus élevé pour laisser l'Australien derrière lui.

Le finaliste de l'Open de Serbie, Aslan Karatsev, s'est récemment entretenu avec Championat, où il a révélé qu'il "idolâtrait" Roger Federer durant ses premières années.

Karatsev a fait l'éloge du jeu unique de Federer et a également exprimé son désir de jouer contre la légende suisse dans le futur.

Karatsev au sujet Roger Federer

"J'aime Agassi, Sampras", a déclaré Aslan Karatsev.

"Quand ils sont partis, j'ai regardé vers Roger Federer. Le jeu qu'il montre, je pense qu’il ne peut être comparé à rien d’autre. Ce n'est pas qu'il reste une idole", a déclaré Karatsev.

«Mais j'aimerais jouer contre lui. Je le regarde depuis l'enfance, la façon dont il jouait. Je suis donc intéressé par le fait jouer avec lui moi-même." Le Russe a également affirmé qu'il n'avait aucune idée de la façon dont Federer avait réussi à se maintenir en assez bonne forme pour rivaliser activement avec les jeunes joueurs du tour.

C'est phénoménal (qu'il joue jusqu'à l'âge de 39 ans), je dirais", a ajouté Karatsev. "Et pour ce qui est de la forme dans laquelle il se maintient, c'est une rareté.

Je ne sais pas comment il peut se maintenir dans une telle forme physique. Il bouge très bien. Bouger comme ça à 40 ans, c’est phénoménal, je pense !" Roger Federer ne joue pas à Madrid ni à Rome cette saison.

Il jouera juste à Genève pour s'entraîner sur terre battue avant de se rendre à Roland-Garros 2021.