Jimmy Arias : ''Si les choses s'ouvrent pour Roger Federer, pourquoi pas? ''



by   |  LECTURES 841

Jimmy Arias : ''Si les choses s'ouvrent pour Roger Federer, pourquoi pas? ''

En 2001, Roger Federer était le quart de finaliste de Wimbledon à 19 ans, battant Pete Sampras pour se faire un nom. Le Suisse a perdu contre Tim Henman dans la bataille pour les demi-finales et était à nouveau parmi les favoris en 2003, remportant le premier titre ATP sur gazon à Halle quelques semaines plus tôt.

Le champion en titre Lleyton Hewitt a perdu au premier tour contre Ivo Karlovic, et Roger a été le joueur à battre dans cette mi-temps aux côtés d'Andy Roddick, qui était demi-finaliste plus tôt cette année-là à Melbourne.

Federer a réussi les trois premiers tours en cinq heures, abandonnant un set et jouant à un niveau élevé avant de subir cette terrifiante blessure au dos lors de l'entraînement menant à la rencontre du quatrième tour avec Feliciano Lopez.

Appelant le physiothérapeute et repoussant les points de set dans le premier match, Federer a battu l'Espagnol en trois sets, se sentant mieux au fur et à mesure que le match progressait et organisait le duel de quart de finale avec Sjeng Schalken.

La pluie a reporté le match d'une journée, donnant aux deux le temps de récupérer alors que Schalken était blessé au pied. Sur le court numéro 2, Roger était trop bon pour le Néerlandais, remportant une victoire avec un score de 6-3, 6-4, 6-4 en une heure et 38 minutes pour sa première demi-finale de Grand Chelem.

Le Suisse a perdu son service une fois et a marqué quatre breaks contre un adversaire qui était loin de son meilleur niveau, contrôlant le rythme et assurant sa place au tour suivant. "Schalken n'était pas dans ses meilleurs jours, c'était évident.

Cependant, je devais rester concentré, respecter mon plan et surmonter cet handicap en troisième. Son jeu me va bien; je peux très bien le lire, et son service n'est pas si fort, donc je peux rivaliser avec lui depuis la ligne de fond.

" Les anciens pros Jimmy Arias et Paul Annacone ont récemment discuté des chances de Roger Federer à Roland Garros. Arias et Annacone croient tous deux que Federer est toujours parmi les meilleurs joueurs de terre battue du secteur et, en tant que tel, n'est pas derrière trop de joueurs dans la liste des favoris.

Jimmy Arias s'ouvre sur l'avenir de Roger Federer

"Je suis sûr que si les choses commencent bien à Roland Garros et que Roger Federer fait une petite course, il ne pensera pas seulement à Wimbledon", a déclaré Jimmy Arias.

"De toute évidence, il voudra gagner n'importe quel Major qu'il pourra et il est probablement toujours le 3ème ou 4ème meilleur joueur sur terre battue en ce moment, alors pourquoi pas? Si les choses s'ouvrent pour lui, pourquoi pas?" Paul Annacone estime que son ancien pupille n'est que derrière Nadal et Djokovic dans l'ordre hiérarchique, d'autant plus que Dominic Thiem a été aux prises avec une foule de problèmes ces derniers temps.

"Ouais, écoute, je veux dire que nous parlons de Roger et de son tennis sur terre battue, quand on regarde ça juste là (course RG 2019), il peut jouer sur terre battue", a déclaré Annacone.

"Et Jimmy, vous avez mentionné à quel point il jouait sur terre battue. Il se trouve qu'il y a un gars Espagnol qui est plutôt bon, qui a étouffé certaines de ses meilleures chances à Roland Garros, mais je suis d’accord avec ce que vous avez dit.

À part Novak et Rafa et probablement Thiem, à part la façon dont Thiem se sent en ce moment émotionnellement, y a-t-il beaucoup d’autres qui devancent Roger Federer à Roland Garros? "