Rafael Nadal fait l'éloge de Carlos Moya des années avant qu'il ne devienne son coach



by   |  LECTURES 1849

Rafael Nadal fait l'éloge de Carlos Moya des années avant qu'il ne devienne son coach

Rafael Nadal, 16 ans, n'a eu besoin que de trois mois pour se faire un nom en début 2003, en entamant la saison juste en dehors du top 200 et en atteignant pas moins de quatre finales Challenger à la fin du mois de mars.

L'Espagnol a perdu les trois premières finales avant de décrocher le premier titre à ce niveau à Barletta et de prendre de l'élan avant Monte Carlo. Le jeune espagnol s'est qualifié pour le tableau principal, pour fire ses débuts en Masters 1000 et étonner le champion en titre de Roland Garros d’alors, Albert Costa!

Rafa a également remporté deux victoires à Hambourg en mai et atteint la finale du Challenger d'Aix En Provence avant de subir une blessure qui l'a contraint à sauter Roland Garros ainsi que les épreuves pré-Wimbledon sur gazon.

Etant de retour plus fort au All England Club, le natif de Manacor a fait des débuts impressionnants en Majeur et a atteint le troisième tour en tant que l'un des plus jeunes joueurs de tous les temps à ce niveau.

De retour sur sa terre battue bien-aimée, Rafa s'est qualifié pour le quart de finale à Bastad et la demi-finale à Umag en juillet, avant de remporter un autre titre de Challenger à domicile à Ségovie.

Rafael Nadal a expliqué sa relation avec Moya à l'US Open 2003

Rafa a dû sauter les trois semaines suivantes avant de faire ses débuts à l'US Open en tant que joueur du top 50, battant son compatriote Fernando Vicente par un score de 6-4, 6-3, 6-3 au premier tour pour enregistrer sa toute première victoire à New York.

Rafa a perdu 22 points en 14 jeux de service, a repoussé trois occasions de break et créé pas moins de 18 occasions de break tout en convertissant quatre pour contrôler le rythme et passer au deuxième tour.

Après le match, Rafa a fait l'éloge de son futur entraîneur Carlos Moya, affirmant qu'il était toujours là pour lui. "Younes El Aynaoui joue mieux que moi sur les courts durs.

Je l'ai battu à Bastad sur terre battue, mais c'est un rival très dangereux, avec un gros service et un coup droit. Il joue son meilleur tennis depuis quelques années. Mon objectif c’est de jouer match après match, surtout après avoir été absent pendant trois semaines.

Je veux aussi améliorer mon service et ma volée dans les mois à venir. Travailler avec un joueur mieux classé cela aide, et Carlos Moya était toujours là pour m'aider ; nous venons d'un petit endroit, et nous sommes très proches.

En termes de fans et d'autographes, c'est la même chose ici que dans n'importe quel autre tournoi. J'ai donné des autographes mais pas tant que ça », a déclaré Rafael Nadal.