Gilles Simon explique ce qui rend Rafael Nadal supérieur sur terre battue



by   |  LECTURES 1884

Gilles Simon explique ce qui rend Rafael Nadal supérieur sur terre battue

L'ancien No. 6 mondial Gilles Simon a tenté d'expliquer ce qui rend la superstar du tennis espagnol Rafael Nadal si supérieure sur terre battue. Nadal, 34 ans, a remporté un 13e titre record à l’Open de France 2020, après avoir battu Novak Djokovic en trois sets lors de la finale.

Simon, 36 ans, a eu neuf rencontres en carrière contre Nadal et trois de ces neuf affrontements ont été joués sur terre battue. La seule victoire de Simon contre Nadal est survenue sur les courts en terre battue du Masters de Madrid, en 2008.

"C'est l'impression que j'ai, quand je vois Rafa, par exemple", a déclaré Simon sur Tennis Majors. "Rafa part de ce qui fonctionne quand les choses ne vont pas bien (il se dit quelque chose comme) : ‘Je vais mettre beaucoup d'intensité dans mon coup droit du côté revers de l'autre joueur.

Je vais beaucoup le faire en y mettant de l'énergie. Et à partir de là, je vais... Je valide ça d'abord, c'est le bon truc’. "

Simon dit que Nadal utilise cette tactique lorsqu’il est dos au mur

"Si sa vie dépend d'un point, c’est comme cela qu’il va jouer.

C'est ce qui est si spécial chez lui, et puis vous voyez la construction. Ensuite, il jouera plus longtemps, et parfois il s'avancera, etc. Abordons-le de cette façon, ce serait plus facile", a ajouté Simon.

Le No. 3 mondial, Dominic Thiem – qui a été battu par Nadal lors des finales consécutives en 2018 et 2019 – espère battre l'Espagnol à Roland Garros 2021 et remporter enfin le titre.

"Mon plus grand objectif est de gagner Roland Garros", a déclaré Thiem. C’est le tournoi que j’aime le plus et les conditions conviennent à mon jeu. J'ai joué la finale junior en 2011 et depuis, je veux la gagner.

Rafael Nadal est dans une ligue à lui seul à Roland Garros ; je n'ai jamais réussi à le battre là-bas. Je suis confiant face à lui dans les autres tournois, mais ça devient très dur sur Court Philippe-Chatrier ; c'est l'un des défis les plus difficiles de notre sport.

Il a perdu deux fois en 16 ans à Paris ; C'est dingue. Rafa devrait être le favori à Paris pendant encore un an ou deux ans, mais je vais essayer de le battre cette saison."