L’absence du public à Rome a laissé un gout amer dans la bouche de Rafael Nadal.



by   |  LECTURES 925

L’absence du public à Rome a laissé un gout amer dans la bouche de Rafael Nadal.

Lors d'une conférence de presse d'avant-tournoi à Rome, Rafael Nadal a déclaré avec un peu d’amertume : "Rome est toujours excitante... bien sûr, ce ne sera pas pareil sans foule, en étant dans cette bulle, sans vraiment pouvoir profiter un peu de la ville"

Les discussions et les débats sur le retour tant attendu de l’espagnol après 6 mois d’absence sont allés bon train. La curiosité de tous quand a la performance de l'Espagnol dans un environnement qui devrait respecter la sécurité et la distance sociale n’a pas cessé.

Nadal a remporté l'Open d'Italie à neuf reprises et c'est la première fois qu'il y a participé sans grande fanfare. Le premier adversaire était un compatriote espagnol, Pablo Carreno Busta, contre lequel Nadal a remporté une victoire 6-1 6-1.

Nadal a fait preuve d’une grande maturité et d’une grande prudence en refusant de se rendre aux États-Unis. Malgré le fait que nombre de cas de coronavirus a énormément diminué, l'Espagnol n'a pas voulu prendre le risque d'aller à New York.

Après l'annulation de l'Open de Madrid par le directeur du tournoi Feliciano Lopez, le prochain événement auquel l’espagnol a décidé de participer a été l'Open d'Italie à Rome.

Rafael Nadal s’est qualifié pour le 3e tour de Rome.

L'annulation et le report de tous les tournois depuis la pandémie a rendu tous les joueurs tristes et appréhensifs à l'idée de jouer cette saison.

C'est après que Nadal ait décidé de jouer à Rome qu'il s'est réjoui. Il a déclaré : "Au moins, nous avons un tournoi de tennis. C'est bien d'être de retour sur le circuit"

L’absence du public à tout de même laissé un grand vide. Leurs cris, leurs applaudissements, leurs encouragements ont manqué au champion. Nadal a déclaré : "Honnêtement, ce n’est pas la meilleure sensation du monde.

Sans la foule, sans le public, surtout ici, je me rends compte qu’ils me manquent. " L'atmosphère est trop calme et trop solitaire pour l’Espagnol qui est habitué à une énorme fanfare partout où il va.

Cette situation de manque de fans va-t-elle commencer à affecter la performance de Rafael Nadal ? S'habituera-t-il au bout d'un moment à ne voir personne dans les stades et à jouer avec le même entrain et la même vigueur quelque soient les circonstances? Le temps nous le dira, mais ses séances d'entraînement continuent toujours, avec, espérons-le, les même grands matchs et les mêmes incroyables résultats.